AUTOROUTE MBOUR-KAOLACK

Autoroute Mbour-Fatick-Kaolack : démarrage effectif des travaux

Les travaux du projet de l’autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack ont bien démarré et les chantiers commencent à sortir de terre.

En effet, après avoir visité, tour à tour, le tronçon Mbour-Thiadiaye et la base vie de l’entreprise en charge des travaux installée dans la même localité, Mansour Faye a constaté de visu, les ingénieurs, les techniciens, les ouvriers ainsi que les engins en action sur le terrain. Il a ainsi saisi l’occasion pour féliciter le Dg de l’Ageroute et son équipe. Lesquels ont conduit tout le processus du projet qui a permis d’en arriver là.

Un investissement de 400 milliards

D’un coût global de 400 milliards de francs Cfa, dont 738 millions de dollars USD pour les travaux, 3 milliards 200 millions pour AMO et 3 milliards 500 millions pour les impenses, ce grand projet autoroutier de l’Etat du Sénégal est financé principalement sur un prêt préférentiel fourni par Export-import Bank of China. Les travaux ont démarré en novembre 2021 pour un délai de 45 mois. Sa réception, selon le ministre, est prévue avant la date d’échéance, à savoir : fin août 2025. Le maître d’ouvrage est l’Ageroute et l’entrepreneur général est China Road And Bridge Corporation.

Le point de départ du projet est connecté à l’autoroute AIBD-Mbour, reliant la zone économique spéciale, l’AIBD et les régions orientales. Ce qui va permettre non seulement d’améliorer le système d’accès, d’évacuation externe du nouvel aéroport, mais aussi d’optimiser les réseaux routiers et l’environnement d’investissement de la zone économique spéciale.

Le tracé de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack a été déterminé suite aux études techniques et d’impact environnemental et social. Sa longueur est d’environ 100 km (99,2). Le profil en travers appliqué sur l’autoroute est une section courante à 2×2 voies avec : une Bande dérasée de gauche (BDG) d’un mètre de largeur, de 2 voies larges de 3,5 mètres chacune, d’une bande d’arrêt d’urgence large de 3 mètres, d’une berme d’un mètre de largeur, d’un arrondi de talus d’une largeur de 50 centimètres, d’un Terre-plein-central composé des deux BDG et d’une bande médiane supportant un séparateur de type DBA d’une largeur de 60 centimètres.

Concernant la transparence, l’autoroute intègre la construction de 16 passages supérieurs, 50 passages inférieurs dont 3 viaducs d’une longueur totale de 289,6 mètres. Et la desserte des villes se fait à travers 4 échangeurs prévus à Thiadiaye, Fatick, Gandiaye et Kaolack.

« Il permettra de localiser les activités industrielles et d’impacter positivement le bien-être des populations »

L’autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack va traverser la commune de Thiadiaye. Ce qui fait qu’elle aura, sans doute, des impacts sur la localité et sur les populations. En effet, selon le maire de ladite commune, la réalisation du projet va permettre d’«améliorer les conditions de vie des populations, localiser les activités industrielles mais aussi d’impacter positivement le bien-être des populations, surtout l’habitat dans un contexte d’urbanisation galopante ».

Les populations impactées ont été « entièrement » indemnisées

A ce titre, Me El Hadj Oumar Youm soutient que le projet est venu à son heure et a été salué et magnifié par les populations de sa commune.

L’édile de Thiadiaye signale en outre qu’en amont du projet, les populations impactées de sa commune ont été « entièrement indemnisées dans le cadre d’une concertation inclusive » qui, selon lui, a permis de « marquer l’accord de tous les impactés ».

Un projet structurant avec plusieurs volets

La commune de Sandiara sera également traversée par ce grand projet du Plan Sénégal émergent (PSE). Ici, le maire Dr Serigne Guèye Diop est revenu sur son importance. « C’est un projet structurant qui est très important. En réalité, je vois d’abord l’aspect économique. Et là l’autoroute permet d’aller vite, de livrer des marchandises, transporter les personnes et les biens. L’autre volet qui est aussi très important, c’est le volet social. Il y aura 5 000 emplois au total sur la durée du projet. Et pour les maires que nous sommes, cela est très important en termes d’impact social », a-t-il soutenu.

En ce qui concerne l’aménagement de l’habitat autour de cette autoroute de l’avenir, Dr Serigne Guèye Diop renseigne qu’il a un plan d’occupation du sol pour sa commune. Il s’agit ici, d’aménager sur l’aire de l’autoroute des programmes de logement, de zones d’aménagement concerté et y développer des activités économiques, sociales et environnementales sur les 20 km de traversée.

Cheikhou AIDARA & Aliou BA – Seneweb.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *