LE GRAND STADE INAUGURÉ !

Spectacle festif en sons et lumières pour l’inauguration du Stade du Sénégal Me Abdoulaye Wade

Le nouveau Stade du Sénégal Me Abdoulaye Wade a été inauguré, ce mardi 22 février 2022, par le président de la République sénégalais, Macky Sall, au cours d’une cérémonie riche en émotions, en son et en lumières.

Dans ce stade de 50 mille places, ayant reçu pour l’occasion quelque 40 milles spectateurs, plusieurs artistes nationaux se sont produits devant un public en liesse avant le démarrage officielle de la cérémonie par le président Macky Sall.

Après avoir accueilli et installé ses homologues et invités pour l’occasion dans la tribune présidentielle du Sénégal, il a été procédé à l’inauguration officielle de l’infrastructure. Aux côtés de ses homologues, les présidents Paul Kagamé (Rwanda), Erdoğan (Turquie), G. Weah (Liberia), Adama Barrow (Gambie) et Sissoco Embaló (Guinée-Bissau), le président Macky Sall a décroché la première passe au rond central du stade devant un public surchauffé.

Auparavant, la cérémonie avait été lancée par des allocations officielles. Le Président de la Fédération internationale de football association (FIFA), Gianni Infantino a magnifié la beauté et l’éclat du nouveau stade de football qui porte le nom de l’ex président sénégalais, Abdoulaye Wade.

« C’est la première fois qu’on est dans ce stade. Ça ne sera certainement pas la dernière. On va y organiser les plus beaux tournois. C’est un stade digne d’une (pelouse) de Coupe du monde. (…) C’est un véritable bijou, un des plus beaux stades que j’ai vus, pas seulement en Afrique, mais au monde entier’ », a déclaré le président de la FIFA Gianni Infantino dans son discours.

Le chef de l’État sénégalais a, pour sa part, mis l’accent dans son discours sur le temps record qu’il a fallu à l’entreprise turque, en dépit du contexte de la pandémie, pour réaliser cet ouvrage qui a coûté 156 milliards FCFA.

« Nous avions comme objectif de réaliser un ouvrage en 24 mois. En cours de route, ce pari audacieux a été rendu incertain par la perturbation des activités de transport et de logistique due à la pandémie de Covid-19. Mais avec notre partenaire SUMA, nous avons décidé de maintenir, vaille que vaille, le délai initialement fixé. Il a donc fallu accélérer le rythme en déployant d’importants efforts et en travaillant 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 », a indiqué Macky Sall dans son adresse.

Le président Sall a précisé que la durée des travaux n’a été finalement que de 17 mois au lieu des 24 qui avaient été initialement prévus. Macky Sall a par ailleurs annoncé la modernisation des autres infrastructures sportives à Dakar mais également dans les capitales régionales. « En plus de ce joyau, Dakar Arena et l’Arène nationale de lutte, nous avons en cours le programme de rehabilitaton de la piscine olympique de Dakar, des Stades Léopold Sédar Senghor, Demba Diop, Iba Mar Diop,le stade de Diourbel, le stade de Kaolack et le stade de ziguinchor. »

Le match de Gala

Pour cette inauguration, le premier match disputé sur la pelouse du nouveau Stade du Sénégal Me Abdoulaye Wade a été une rencontre de Gala opposant une sélection de l’équipe nationale du Sénégal, toutes générations confondues, à une sélection des légendes africaines du football.

Du côté sénégalais il y avait notamment la présence des El Hadj Diouf, Roger Mendy, Khalilou Fadiga, Oumar Guèye Sène. L’équipe des légendes africaines était emmenée par Jay Jay Okocha, Samuel Eto’o, Didier Drogba.

La rencontre de prestige qui a duré 30 minutes s’est terminée sur un match nul 1-1. L’équipe sénégalaise a marqué grâce à Khalilou Fadiga avant que les légendes africaines n’égalisent par l’intermédiaire de Jay Jay Okocha.

La suite de la cérémonie a été marquée par des prestations culturelles et musicales dans un spectacle de sons et de lumières retraçant notamment la diversité et le patrimoine culturel et immatériel du Sénégal. La fête a été clôturée avec les prestations des stars de la musique sénégalaise, Ismael Lô, Baba Maal et Youssou Ndour.

Makhtar C./aniamey.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *