PROMESSES D’EAU EN 2022…

En 2022, le gouvernement consacrera 195 M€ à l’eau et l’assainissement

Le parlement sénégalais approuve un budget de 195 millions d’euros pour l’eau et l’assainissement en 2022. L’enveloppe permettra aux autorités de financer les programmes de gestion intégrée et d’accès à l’eau potable et l’assainissement dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Le gouvernement du Sénégal consacrera 195 millions d’euros à l’eau et l’assainissement en 2022. Ce budget permettra la consolidation des quatre programmes engagés dans ce secteur majeur au Sénégal. Il s’agit de la coordination et la gestion administrative, la gestion intégrée des ressources en eau, l’accès à l’eau potable, l’assainissement et la gestion des eaux pluviales.

Le secteur de l’eau et l’assainissement au Sénégal est en pleine croissance avec un taux d’accès à l’assainissement en milieu urbain de 67,4 % contre 42,3 % en milieu rural. En vue de soutenir cette tendance, la Banque mondiale a recommandé aux autorités la prise en compte des effets du changement climatique, dont l’érosion côtière, en préservant davantage les ressources en eau.

Les autorités sénégalaises s’appuient sur plusieurs initiatives à l’instar de la réforme de l’hydraulique rurale avec notamment la création de l’Office des Forages ruraux (Ofor), la mise en place effective de la première Délégation de service public (DSP) en milieu rural et l’élaboration d’une stratégie nationale pour la qualité de l’eau. Ce programme constitue la déclinaison des engagements pris dans le cadre de l’Objectif de développement durable numéro 6 (ODD6) qui préconise l’accès universel à l’eau et l’assainissement et la gestion durable des ressources en eau.
La nécessité de la réforme hydraulique rurale

Selon le ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement Serigne Mbaye Thiam, pour le sous-secteur de l’hydraulique rurale, le Sénégal a réalisé 72 forages, dont 69 nouveaux, 5 systèmes d’alimentation en eau potable, 16 unités de chloration, plus de 184 km de réseau d’approvisionnement en eau potable, 967 branchements sociaux, 42 bornes-fontaines et de 97 équipements d’exhaure.
En matière d’assainissement en milieu rural, 1047 latrines familiales ont été achevées portant ainsi les réalisations à 7 883 unités. Les travaux du Projet d’assainissement de 10 villes sont déjà exécutés à 90 %. L’année 2021 a également été marquée par l’achèvement avec succès, de la troisième usine de Keur Momar Sarr dans le nord-ouest du pays et dont la mise en service bénéficie d’ores et déjà à plusieurs quartiers de la capitale Dakar.
Lire aussi-SÉNÉGAL : la Sones raccorde 60 000 personnes au réseau d’eau de la Sen’Eau à Nguékokh

En novembre 2021, la Sen’Eau, la société responsable de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine au Sénégal a reçu une promesse de financement de 15 millions d’euros de la Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest (CBAO) en vue du renforcement de son efficacité opérationnelle. En deux ans, la Sen’Eau, partenaire technique du groupe français Suez, a distribué 300 millions de m3 d’eau dans 11 régions du Sénégal.

Benoit-Ivan Wansi/afrik21.africa

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *