RÉUSSIR AU SENEGAL

« Réussir au Sénégal » a formé plus de 10.000 jeunes dont 3.000 dans la région de Thiès

Le Programme « Réussir au Sénégal » mis en œuvre par la coopération allemande (GIZ) a formé plus de 10.000 jeunes ces deux dernières années à travers le pays, dont environ 3.000 dans la région de Thiès, a-t-on appris de la structure en charge de cette formation.
« C’est plus de 10.000 (jeunes) qu’on a formés et accompagnés ces deux dernières années, dont à peu près un tiers dans la région de Thiès », a indiqué Günter Diewald, chef d’équipe de GFA Consulting, structure ayant conduit cette formation.
S’exprimant vendredi lors d’une cérémonie de remise de kits d’outils à des jeunes formés dans six corps de métier, M. Diewald, se basant sur un récent sondage, a noté qu’ »au moins deux tiers » des bénéficiaires de ces formations ont créé une activité génératrice de revenus ou augmenté leurs revenus dans l’activité qu’ils exerçaient déjà.
Selon le responsable de cette structure qui agit pour le compte de la GIZ, la leçon principale tirée de cette expérience, est que « les jeunes Sénégalais sont très motivés (et) sont capables de réussir ».
Pour cette raison, il estime qu’en tant que « futur de ce merveilleux pays », ces jeunes méritent de l’attention et du soutien.
Il a évoqué la probabilité d’une seconde phase, à travers une nouvelle offre de formation et un accompagnement, « avec un focus sur l’insertion et l’entreprenariat », après cette première qui s’est révélée concluante, au bénéfice des jeunes Sénégalais.
Günter Diewald a invité les partenaires du programme « Réussir au Sénégal », dont la Chambre des métiers de Thiès, à « continuer (leur) engagement » dans ce cadre.
Depuis 2018, « Réussir au Sénégal » intervient dans les 14 régions du pays, à travers les quatre volets que sont la formation, l’entreprenariat, le dialogue sur les perspectives et la lutte contre le paludisme.
ADI/BK/APS

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Stephane dit :

    Vu la vitesse incontrôlée de l’augmentation de population , la priorité du Sénégal devrait être l’ autosuffisance alimentaire , priorité à la recherche agronome, préservation des forets et des ressources halieutiques ,les Sénégalais adorent le poisson , la nature leur apporte des eaux riches de toutes espèces halieutiques chargées de protéines alors que la terre aride ne produira pas le fourrage suffisant pour entretenir des troupeaux
    Qu’ils préservent ce trésor maritime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :