L’ARTEMISIA: DÉSORMAIS TOUT LE MONDE EN VEUT

Coronavirus au Sénégal: mise en garde contre la spéculation sur l’artemisia

Au Sénégal, c’est la ruée sur l’artemisia. Cette plante traditionnelle utilisée contre le paludisme est à la Une de l’actualité avec la tisane présentée par le président de Madagascar comme un remède au coronavirus. Malgré les mises en garde, la demande de produits à base d’artémisia augmente substantiellement.
L’Organisation mondiale de la santé reste très prudente sur ce « Covid Organics ». Selon l’OMS, son efficacité n’est pas prouvée. Au Sénégal, le professeur Moussa Seydi, responsable de la prise en charge des patients, estime également qu’il faut des tests et ne valide pas son utilisation dans le protocole de traitement à ce stade. Malgré ces mises en garde, la demande de produits à base d’artemisia explose au Sénégal… et les prix aussi.
« Gélules disponibles, livraison immédiate ». Sur Facebook, ce revendeur prend les commandes. Nous l’appelons en nous faisant passer pour un client. « Les gélules sont disponibles mais les tisanes sont épuisées », nous dit-il avant d’ajouter que « les gélules coûtent 6 500 et les tisanes 7 500 FCFA »et qu’il « peut nous livrer en moins d’une heure, à Dakar ».
7 500 FCFA le sachet de tisane au lieu de 2 500, moins de 4 euros comme indiqué sur le paquet.
Au Sénégal, l’artemisia est notamment cultivée dans la région de Tivaouane, et vendue sous le label « Le Lion Vert ». Son représentant, le Belge Pierre Van Damme, croule sous la demande.
« En moyenne, Le Lion Vert vendait plus ou moins entre 3 000 et 4 000 paquets par mois. Aujourd’hui, nous sommes à une production de 2 000 paquets par jour et nous avons une demande de 4 000 paquets par jour. Cela a fait un boom. Nous, notre position est très claire : il n’y a rien qui est encore prouvé scientifiquement. Notre premier objectif, c’est le palu et on stipule bien que l’artemisia, ce n’est pas un médicament, c’est un complément alimentaire. Nous, on ne veut pas du tout que l’artemisia devienne politique ni un business aussi », a-t-il tenu à préciser.
Face à la spéculation, Le Lion Vert a mis en ligne une vidéo humoristique : un père se faisant piéger par son fils avec… de fausses gélules.
Le Sénégal a enregistré lundi 4 mai son dixième décès lié au Covid-19, un homme de 58 ans décédé à l’hôpital Principal de Dakar. A ce jour, le pays enregistre 1 271 cas positifs dont 845 sous traitement.
Charlotte Idrac/RFI

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. wallaert dit :

    Comme il est dit ,les produits du Lion vert sont bien vendus comme compléments alimentaires de prévention contre le paludisme, fléau qui tue encore en Afrique des milliers de personnes dans un silence total.
    l’Artemisia annua doit rester disponible pour les populations locales et ne pas devenir un produit de luxe ,de spéculation et de marchés parallèles . Son prix doit rester accessible à tous

  2. trevidic dit :

    Reste à savoir pourquoi elle est interdite en FRANCE ?

  3. Eddy dit :

    C faux l’artemisia se vends en France, cela ft 2 ans que je l’utilise et je le commande en France… Je le prends en gélule et aucun pbs pour en avoir en tte légalité !!!

  4. trevidic dit :

    Bonjour EDDY,
    Bien que mon expérience de plus de quarante ans de phyto ne m’interdit pas une réflexion sur le sujet ,je maintiens que l’ARTEMISIA est bien interdit en FRANCE ,et en BELGIQUE , cependant vous pouvez en obtenir à vos risques en passant par le LUXEMBOURG ou l’ANGLETERRE si le paquet passe ou pas , et ceci doit etre votre cas .
    Vous pouvez vérifier mes dires sur internet …………….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :