SONATEL GRONDÉ

Sonatel se fait taper sur les doigts par l’ARTP pour pratiques anticoncurrentielles

Au fil des années, le régulateur télécoms sénégalais a fait de la qualité des services télécoms une préoccupation fondamentale. La portabilité des numéros mobiles, introduite en 2015, a marqué un tournant décisif dans ce combat. Remise sous les projecteurs en octobre 2020, elle suscite aujourd’hui une attention particulière du régulateur.
La Société nationale des télécommunications (Sonatel) du Sénégal a écopé d’une mise en demeure de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) la semaine dernière. Il lui est reproché des pratiques anticoncurrentielles. En effet, Sonatel ne respecte pas les règles relatives à la portabilité des numéros mobiles. Elle permet à un abonné mécontent de la qualité de service d’un fournisseur de migrer vers un nouveau fournisseur sans pour autant changer de numéro de téléphone.
Le régulateur a déclaré que « […] des tests ont été effectués par les agents assermentés de l’Autorité de régulations des télécommunications et des postes, afin de vérifier l’évolution de la prise en charge par Sonatel des demandes de portage qui lui sont adressées […] outre la violation des délais impartis dans les différentes étapes du processus de portabilité, les tests ont révélé que les motifs de rejet des demandes de portage évoqués par Sonatel ne sont pas fondés ».
L’objectif de l’ARTP était de donner aux consommateurs le pouvoir de sanctionner eux-mêmes les opérateurs télécoms offrant une mauvaise qualité de service. Mal connue des abonnés, car peu valorisée depuis son introduction, la portabilité a été dès octobre 2020 au coeur d’une nouvelle campagne de sensibilisation qui dénonçait la cherté des coûts et une mauvaise qualité de service et appelait l’Etat à agir.
L’ARTP a donné à la Sonatel jusqu’au 7 mai pour se conformer aux dispositions de la décision n° 2015-011 du 23 novembre 2015 modifiant et complétant la décision n° 2015-008 du 8 juillet 2015 fixant les conditions et modalités du processus de portabilité des numéros de téléphonie mobile. Passé ce délai, des sanctions seront prises à l’encontre de la société télécoms.
Muriel Edjo/agenceecofin.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *