COVID SCANDALE: MATÉRIEL DISPARU

Quand l’absence de matériel tue plus de victimes que la Covid-19: Où est passé le matériel acheté à plus de 100 milliards de FCFA ?

A ventilator is pictured during an instruction of doctors at the Universitaetsklinikum Eppendorf in Hamburg, on March 25, 2020. – Currently ten Covid-19/ Corona patients are treated in the hospital. (Photo by Axel Heimken / POOL / AFP)

Des Sénégalais meurent de Covid-19 parce que les structures sanitaires manquent de matériel pour les prendre en charge. La dernière illustration a été servie avec le décès du Secrétaire Général du ministère de l’ Economie , du plan et de la coopération en l’occurrence M ; Pierre Ndiaye. Pourtant des milliards ont été injectés pour l’achat de matériel dans le cadre de la lutte contre la pandémie ravageuse. Les consciences s’interrogent.
Aux premières heures de la pandémie, le Chef de l’État a su répondre présent en dotant Diouf Sarr et ses services d’un montant de 77 milliards 800 dont plus de 50 milliards destinés au relèvement du plateau médical. Alors, comment expliquer le taux de létalité si élevé que nous observons avec la seconde vague après tant d’investissements faits par l’État. Il appartient encore une fois au 1er des Sénégalais de situer les responsabilités devant ce qui paraît à tout point de vue la conséquence du « corona business » entretenu par le ministre de la Santé qui se doit de faire la lumière sur l’état du matériel acquis dans le cadre de la riposte.
Dénonciations du Professeur Seydi
Après le décès tragique de Pape Diouf, première victime du coronavirus sur notre sol, le Macky semblait dire « plus jamais ça ». C’est ainsi dans la foulée que le Professeur Seydi avait dénoncé lors d’une tournée nationale l’état de nos CTE. Une passe d’armes née entre le chef du service des maladies infectieuses et le ministre Diouf Sarr sur ce constat avait permis de prendre les dispositions pour doter nos structures de traitement du coronavirus du matériel nécessaire pour prendre en charge les cas dits graves sur une bonne partie du territoire national. Après la baisse de la circulation du virus notée après le pic de septembre, il semblerait que le personnel responsable de la réanimation de même que le matériel dédié ont disparu comme par enchantement.
Pierre Ndiaye, le Général Niang et le Maire Idrissa Diallo des victimes
Le Sénégal a renoué avec le désert médical en pleine guerre contre cet être infiniment petit qui est en train de semer la mort au sein d’une population qui aura tout donné au Sénégal.
Pierre Ndiaye, le Général Niang et le Maire Idrissa Diallo ont été les victimes connues de cette nouvelle vague. Si certains pointent du doigt la virulence du virus, d’autres, plus avisés, indexent le défaut de prise en charge dû à l’absence de matériel. Le manque de gaz au niveau du CTO dénoncé par votre canard est l’arbre qui cache la forêt tant les impairs au niveau des CTE sont nombreux nous confie un professionnel de santé. Il semble que sur les 395 décès de coronavirus officiellement enregistrés par les services sanitaires, un bon nombre sont dus par le défaut de matériel. Au Sénégal le manque de matériel aura tué plus que la Covid-19. Du coup, nous ne pouvons manquer de réclamer un audit physique des acquisitions effectuées depuis les premières heures de la riposte en nous basant sur les 70 milliards dépensés sur le budget de la Force-Covid, compte non tenu des financements et appuis des bailleurs estimés à plus de 100 milliards additionnels. Combien de morts devrons-nous encore compter pour que le ministre de la Santé reconnaisse son échec dans la prise en charge de cette nouvelle vague, car le temps de la prévention semble passé pour laisser place au traitement de cas graves avec son lot quotidien de morts.
directnewsinfo.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Yvesbzh dit :

    Devinez où sont passés les milliards ???
    C’est ici une longue tradition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :