PRIORITÉ A LA SANTÉ

Discours à la nation: La santé renforcée en 2021

Le Chef de l’Etat Macky Sall a présenté ses vœux, ce jeudi, à la nation sénégalaise. Cette occasion phare de l’agenda étatique a permis au président de la République de faire le point sur la situation sanitaire du Sénégal et d’annoncer l’ouverture prochaine de quatre grands hôpitaux.
Une année fortement marquée par la pandémie, a entamé Macky Sall. Une situation qui a entraîné une réaffectation budgétaire et une forte mobilisation financière: le fonds force covid 19. Grâce à ce programme, l’Etat a pris en charge et a maintenu la maladie sous contrôle à travers « l’aménagement et l’équipement de 52 centres de de traitement des épidémies contre un seul au début », explique le président de la République.
Covid, les conditions de l’acquisition d’un vaccin
La riposte sanitaire est aussi caractérisée par la disponibilité du vaccin. Un point que le président Macky Sall a abordé de manière rassurante: « l’Etat travaille dans l’acquisition de vaccin dans le respect de règles éthiques ».
Devant la recrudescence des cas positifs, Macky Sall insiste sur le combat pas encore gagné contre la Covid-19. Ainsi, il invite les Sénégalais à respecter les règles de préservation de la santé et notifie que l’Etat continuera toujours de veiller à l’application stricte des mesures d’ordre public.
La prise en charge de la Covid-19 passe essentiellement par le service de traitement des maladies infectieuses de l’hôpital Fann. » De nouveaux locaux et les équipements de dernières générations ont relevé le service de Fann aux standards internationaux », se félicite Macky Sall.
Quatre nouveaux hôpitaux
En 2021, le calendrier sanitaire est assez fourni. Selon lui, quatre nouveaux hôpitaux seront réceptionnés à Kédougou, Kaffrine, Sédhiou et Touba.
En plus, 33 unités d’accueil d’urgence de sept services de réanimation seront mises aux normes à Diourbel, Fatick, Kaolack, Louga, Matam et Saint-louis.
Par ailleurs, six centres de dialyse porteront à 25 le nombre total. Ils seront établis à Ndioum, Kolda, Kaffrine, Sédhiou, Agnam et Kédougou. La prise en charge de malades de cancer sera aussi renforcée avec la construction de centre d’oncologie de Diamnioado dont les travaux commenceront en mars. Il a rappelé que « 11 des 14 régions ont déjà des appareils de mammographie et 4 accélérateurs linéaires en plus de la chimiothérapie gratuite ».
Enfin, 500 médecins et 1000 paramédicaux seront recrutés et affectés en tenant en compte de la carte sanitaire selon des zones défavorisées.
Diery DIAGNE/lesoleil.sn

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ouaha dit :

    Pendant que l’Europe continue de fermer des services hospitaliers, l’état du Sénégal fait l’inverse et donne l’exemple, bravo Mr le Président

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :