SOUMBEDIOUNE SOUFFRE

Le marché historique du Sénégal en manque de touristes à cause de la pandémie Covid-19

Les commerçants du marché artisanal de Soumbedioune à Dakar déplorent n’avoir quasiment rien vendu depuis sept mois à cause de la pandémie de nouveau coronavirus
À Dakar, la capitale du Sénégal qui accuse des pertes importantes dans le domaine du tourisme cette année, du fait de l’épidémie liée à la maladie de la Covid-19, les commerçants qui gagnent leur vie en vendant des objets souvenirs attendent depuis des mois le retour des touristes.
Bien que la pandémie du nouveau coronavirus ait bouleversé les économies de tous les pays, l’effet de ce choc s’est davantage fait sentir dans les pays qui tirent d’importants revenus du tourisme.
Au Sénégal, qui a accueilli 1,7 million de touristes l’année dernière, les pertes de revenus dans ce secteur clé ont atteint 540 millions de dollars cette année, à cause de la pandémie.
Le secteur touristique, qui constitue la deuxième source de devises étrangères pour l’économie du Sénégal après la pêche, emploie 100 000 personnes à travers le pays.
Le Sénégal, qui a dû fermer ses frontières aux arrivants du monde entier de mars à juillet cette année, n’autorisent toujours pas l’arrivée des touristes provenant de l’Union européenne, selon le principe de réciprocité.
Même si la perte du tourisme touche l’industrie hôtelière en premier lieu, les petits commerçants qui vendent des souvenirs déplorent n’avoir quasiment rien vendu depuis sept mois, à cause de la pandémie de nouveau coronavirus.
– « Nos revenus dépendent des touristes »
Parmi les commerçants interrogés par l’Agence Anadolu sur l’évolution de leurs activités au marché artisanal historique de Soumbedioune à Dakar, Bineta Dnour, une Sénégalaise âgée de 60 ans, vendant des objets fabriqués en paille ainsi que des vêtements en tissu traditionnel, a déclaré travailler sur le marché depuis 1986, mais n’avoir jamais connu une telle période de vache maigre.
Nous confiant qu’elle est venue au marché pour éviter de rester chez elle, Madame Dnour reconnaît qu’elle devra rentrer chez elle sans avoir réalisé de ventes:
« Les marchés de poisson et de fruits et légumes ne sont pas autant affectés que nous parce que les populations locales y vont, mais nos revenus ne dépendent que des touristes. Eh bien, qu’allons-nous faire si les touristes ne viennent pas ? », a-elle demandé.
Le marché de Soumbedioune, inauguré dans le cadre du Black Arts Festival (FESMAN), qui s’est tenu pour la première fois en 1966, est connue avec ses 300 magasins, comme une des destinations préférées des touristes souhaitant ramener de jolis souvenirs d’Afrique dans leur pays.
Le marché historique de Dakar traverse la pire période de son histoire. Alors que de nombreux magasins ferment, ceux qui restent ouverts déclarent qu’ils viennent au marché juste pour passer la journée.
trt.net.fr

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Yvesbzh dit :

    1 700 000 touristes ??? !! !
    N’importe quoi
    Même dans les meilleures années,nous n’étions pas à ce niveau de fréquentation
    Arrêtez de prendre les gens pour des….

  2. le chaman dit :

    1 700 000 touristes?? Alors que les passagers à l’arrivée de l’aéroport sont aux alentours de 1,3 millions ,y compris les passagers en transit!! Même eñ rêve les plus fous, on est très très loin du compte. Le Sénégal est juste une toute petite destination touristique. Et nous sommes nombreux à en connaître les raisons.

  3. Tok dit :

    Plus de touristes à cause du virus ? Pas que… Et la réciprocité imposée par une fierté mal placée ? Finalement, cette crise ouvrira peut-être les yeux des Sénégalais sur les aspects financièrement positifs du tourisme.

  4. Stephane dit :

    Marché d’escrocs et d’antiquaires collant aux culs des touristes comme de grosses mouches vertes attirée par l’odeur du crottin

    • Abdul dit :

      Bonjour,
      Tu ne me reconnais pas ?
      C’est moi qui t’ai vendu la statuette en ébène l’année dernière…

      Ah oui, c’est toi… celui qui m’a vendu la statuette en Fraké, celle qui est complètement fissurée…. Le Fraké, le seul qui travaille au Sénégal !

    • Xx dit :

      C’est plutôt méchant comme réflexion… Vous devriez vous abstenir, ça ne fait pas honneur au « toubab »… Et puis il y a de vrais artistes dans le lot… vous devriez observer plus attentivement !

  5. issa gibb dit :

    Soumbedioune : Une destination préférée des touristes ????????????
    A titre personnel et à cause d’expérience personnelle, si il y a un endroit à déconseiller aux touristes et à ne pas visiter où de nombreux touristes en reviennent en colère :
    C’est bien le Marché Artisanal de Soumbedioune à Dakar !
    C’est un endroit où le harcèlement des antiquaires est à son paroxysme au Sénégal…
    Dès que tu franchis l’entrée du marché, ils te sautent dessus… Ils t’attrapent le bras pour t’attirer de force dans leurs magasins, sans te laisser le temps de visiter le marché et faire tes choix… Ils te racontent les pires conneries et mensonges pour te vendre leurs morceaux de bois sculptés… Et ils t’insultent, si tu pars sans rien leur acheter ??? çà ne s’invente pas !
    Le marché de Soumbedioune est le repaire des pires « connards » vendeurs du Sénégal qui n’ont toujours pas compris qu’il faut respecter les touristes qui se feront plaisir en achetant ce qu’ils veulent sans se faire emmerder par des vendeurs harceleurs, des vrais « connards » du Sénégal qui gâchent tout…
    Maintenant, ils pleurnichent à cause du Covid19, de la fermeture de l’espace aérien et du manque de touristes : C’est bien fait pour leurs gueules ! Il y a une Justice à la connerie humaine…
    Ils n’ont qu’à se recycler dans l’alimentaire : les Sénégalais auront toujours besoin de bouffer en tant de crise sanitaire ou pas, car le tourisme local prôné par les autorités n’est pas une priorité des Sénégalais en survie quotidienne et dans une économie agonisante avec le ConnoVirus Chinois, pour acheter leurs statuettes sculptées en bois…
    Quand au journaliste de cet article avec ses 1 700 000 touristes au Sénégal en 2019 :
    Il ne fait que répéter les affabulation du ministre Alioune Sarr et il le croit sans renseigner ou réfléchir plus loin que son nombril…On ne peut pas contrarier des journalistes cons ou des ministres fous, surtout si ils ont été fini avec de la pisse… Il sont capables en 2021, de nous sortir qu’il y a eu 1 800 000 touristes en 2020 au Sénégal ! In chà Allah…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :