UN VASTE PROJET DE CLASSEMENT DES FORÊTS

Le Sénégal compte à nouveau procéder à un classement de 10 nouvelles forêts réparties dans cinq régions, parmi lesquelles celle de Matam avec 35.000 hectares sur les 75.000 prévus

Depuis le classement des dernières forêts après l’indépendance, le Sénégal compte à nouveau procéder à un classement de 10 nouvelles forêts réparties dans cinq régions, parmi lesquelles celle de Matam avec 35.000 hectares sur les 75.000 prévus. Ce projet a été annoncé par le ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, à l’occasion du lancement de la campagne communale de reboisement de Agnam.
L e ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, accompagné des autorités administratives, municipales et d’une forte délégation de son ministère, a présidé hier la cérémonie officielle de reboisement dans la commune des Agnam où il a été accueilli par le maire de la collectivité, le député Farba Ngom. Durant cette journée de reboisement où des arbres d’embellissement ont été plantés au niveau de la place publique du village de Agnam Godo, les associations de jeunes et les groupements de femmes se sont fortement mobilisés. Un élan d’engagement qui a été magnifié par l’édile de la cité qui agite «l’ambition de faire de la commune des Agnam, une commune verte et résiliente, porteuse d’un développement durable en phase avec l’ambition et les objectifs du président Macky Sall, déclinés dans le programme Pse vert».
Déclarant que, dans le cadre de l’amélioration de l’environnement, la commune entend, avec l’appui des partenaires, accompagner les associations de jeunes et de femmes autour de projets structurants. «Cette année, du fait de l’épidémie de Covid-19, les ASC n’ont pas fait de compétitions. Toutefois, la mairie a octroyé des subventions aux 15 associations en leur demandant de dérouler des activités de reboisement et de sensibilisation sur l’environnement et la riposte contre le coronavirus» , a-t-il fait savoir.
75.000 HECTARES DE FORET DONT 35.000 DANS LA REGION DE MATAM
Lors de son intervention, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a d’abord salué l’engagement des élus de l’arrondissement des Agnam qui s’activent «à rendre leur localité verte en s’aidant des jeunes et des femmes, pour contribuer à la matérialisation de l’ambition des pouvoirs publics de rendre le Sénégal vert». «Je suis heureux de voir que la vision du président de la République de rendre le Sénégal vert est partagée à tous les niveaux.
A cet égard, il convient de saluer l’engagement des élus, des jeunes et des femmes de Agnam qui œuvrent vaillamment pour sa matérialisation», a-t-il déclaré. Après avoir entretenu l’assistance de «l’intérêt particulier que le chef de l’Etat accorde au reboisement, à la lutte contre la désertification, la protection ainsi que la conservation de la biodiversité, la sauvegarde de nos ressources naturelles», le ministre annoncera, le classement de 75.000 hectares de forêt dont 35.000 dans la région de Matam. «Ce programme est historique car c’est la première fois, depuis les indépendances, qu’un président élu exprime autant d’ambition dans le cadre du reverdissement du Sénégal. Si l’on se réfère à l’histoire, la première forêt classée au Sénégal date de 1930, la dernière décision a eu lieu en 1968. Depuis lors, il n’y a pas eu de classement de foret. Dans les jours à venir, sur décision du président de la République, il sera procédé au classement de 10 forêts (75.000 ha dont 35.000 ha pour la région de Matam). Le projet prend en charge une partie de l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor pour en faire le parc forestier de Grand Yoff», a-til affirmé.
Pape Moctar NDIAYE/seneplus.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. D. Bâ dit :

    Et « la grande muraille verte », elle en est où ?

  2. trevidic dit :

    Il y aurait un grain de sable ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :