PR MOUSSA SEYDI, QUID DU VACCIN ?

«Il est efficace contre les formes sévères au plus tard 28 jours après la seconde dose»

Après sa sortie de séance de vaccination hier, lors du lancement de la campagne vaccinale contre le coronavirus sur l’étendue du territoire national, le professeur Moussa Seydi en charge du traitement des malades de Covid rassure : le vaccin est bien toléré. Toutefois, dans cet entretien, il précise qu’« il est efficace contre les formes sévères au plus tard 28 jours après la seconde dose ».
– Pourquoi devons-nous nous faire vacciner ?
Il faut se vacciner pour plusieurs raisons. D’abord, parce que c’est bien toléré à peu près 200 millions de doses dans le monde, il n’y a aucun décès formellement lié aux vaccins. Le vaccin que l’on prend ici s’est fait avec un virus qui est inactivé, qui n’est pas capable de se répliquer dans l’organisme et amener des dégâts. Le vaccin est efficace, il y a les résultats scientifiques.
– Professeur, quelle appréciation faites-vous du vaccin Sinopharm ?
Le vaccin est efficace contre les formes sévères au plus tard 28 jours après la seconde dose. Il est important que cela soit clarifié. Si je n’étais pas convaincu de mon discours, je ne serais pas venu me faire vacciner. Ce qui est important dans certaines situations, ce sont les faits scientifiques et ce que l’on constate sur le terrain.
– Est-ce qu’il y a des études qui sous-tendent votre thèse ?
Les publications ont montré que c’est efficace contre les formes graves. Dans 100% des cas, 28 jours au plus tard après la seconde dose, 79% contre toutes formes confondues selon les données des chercheurs qui ont mis au point ce vaccin. C’est ça les faits et personne n’a pas démontré le contraire.
– Est-ce qu’il y a des effets secondaires notés chez certains patients dans d’autres pays qui ont démarré ledit vaccin avant le Sénégal ?
Le vaccin n’a été à l’origine d’aucun effet secondaire grave, là aussi c’est un fait scientifique. Maintenant dans la pratique, chaque pays doit surveiller sa vaccination. Nous devons voir quelle est l’efficacité ici au Sénégal par nos propres moyens et quelle est la tolérance ici au Sénégal par nos propres moyens. Il y a des comités qui sont structurés pour s’occuper de cela. En dehors de la recherche, des résultats scientifiques, le pays doit surveiller par lui-même et constater par lui-même si les résultats obtenus sont conformes par rapport à ce qui a été vu ailleurs.
– Est-ce que la vaccination est signe de réduction immédiate des cas de Covid dans le pays ?
La réduction ne sera pas tout de suite. Il faut qu’on atteigne une proportion importante de personnes vaccinées. Si on vaccine plus de 60- 70% on peut avoir ce résultat, c’est indiscutable. Tous les pays qui ont utilisé le vaccin en masse ont vu ce résultat. Prenons le cas d’Israël, j’aime bien le donner en exemple parce que c’est le pays numéro 1. Vous verrez que chaque jour, ils ont des résultats extraordinaires. Chaque jour, ils essaient de communiquer sur l’efficacité, sur la tolérance, sur la transmission. L’autre effet important, c’est que si on vaccine en masse, cela va diminuer l’apparition de variants. Parce que quand vous avez des anticorps qui vous protègent, le virus ne peut plus entrer dans la cellule. S’il n’entre pas dans la cellule, il ne peut pas se répliquer. S’il ne se réplique pas, il n’y a pas de mutation donc pas de variant. Prenons toujours l’exemple d’Israël, ils ont pu réduire les hospitalisations des sujets âgés de plus de 58% après avoir vacciné 80% des sujets âgés de plus de 60 ans et réduire 44 % des hospitalisations tous âges confondus après avoir vacciné 45 % de la population. Ils ont trouvé à peu près le même taux d’activité que le taux qui a été trouvé dans l’étude scientifique.
– Combien de temps faudrait-il pour avoir une immunité collective avec la vaccination ?
Pour diminuer le nombre de cas, il faut au moins que la vaccination de masse se fasse pour les personnes de plus de 60 ans. Nous sommes convaincus que le résultat sera là. Ce n’est pas en 2 où 3 jours que l’on pourra vacciner beaucoup de personnes mais pendant des mois. Les cas pourront survenir même chez les vaccinés car il y a la période d’incubation. Certains sont malades avant d’être vaccinés et d’autres pourront tomber malades dans les 2 à 3 jours après la vaccination. S’il y a l’engagement en haut lieu il n’y a pas de raison de douter que les choses puissent continuer à aller rapidement. Peut-être d’ici un an, la majorité de la population sera vaccinée.
Plusieurs vaccins anti Covid existent. Comment faire pour assurer l’opinion publique sur l’efficacité ?
L’efficacité du vaccin chinois, de tous ces vaccins, est réelle mais pas au même niveau. Par exemple, le vaccin Moderna et le vaccin Pfizer sur le plan efficacité contre les formes symptomatiques sont plus efficaces que le vaccin chinois. Parce que eux c’est 94% – 95%, ici c’est 79% mais le vaccin chinois nous permet d’éviter surtout les formes graves dans 100% des cas. C’est important de lutter d’abord contre les décès, le reste pourra suivre après. Ce qui est plus important, c’est l’effet de groupe. Vous êtes jeunes, vous pouvez ne pas vous vacciner, mais le virus peut passer par vous pour atteindre quelqu’un d’autre et le tuer. Ne vous dites pas que la maladie n’est pas dangereuse pour moi donc je ne me vaccine pas. C’est important parce que cela réduit le risque de survenue de variant. Le fait capital, c’est seulement la vaccination qui peut nous permettre de revenir à une vie normale.
DENISE ZAROURMEDANG/sudonline.sn

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    Nous avons un passif de quelques mois seulement ,et, vous voulez tirer des conclusions sur les vaccins !…
    Efficace ou pas ,et au bout de combien de jours sur virus qui mute ou pas ?
    Qui sait ?????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :