MAUVAIS POUR LE SENEGAL

Le Sénégal est placé sur la liste de surveillance du financement du terrorisme international

Le Sénégal et deux autres pays africains viennent d’être rajoutés à la liste de surveillance du financement du terrorisme par l’agence internationale Financial Action Task Force
Une très mauvaise nouvelle pour le Sénégal mais aussi le Maroc et le Burkina Faso. En effet, en pleine crise sanitaire, au moment où plusieurs pays africains commencent à ressentir de plein fouet les conséquences drastiques d’une pandémie qui a pratiquement ravagé des économies qui ont mis des décennies à se reconstruire, la Financial Action Task Force leur inflige le dernier coup de poignard.
C’est en tout cas le sentiment qui pourrait animer les habitants de ces pays lorsqu’ils apprendront que l’agence internationale Financial Action Task Force a rajouté le Sénégal, le Maroc, le Burkina Faso et les Iles Caïmans sur la liste de surveillance des pays n’ayant pas fourni suffisamment d’efforts dans la lutte contre le financement du terrorisme international.
Cheikh Dieng/afrikanews.com

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. trevidic dit :

    Le financement du terrorisme irait contre l’équilibre politique et religieux du SENEGAL !
    je suis plus que sceptique de voir ces derniers accepter de se tirer une balle dans le pied .

  2. jack le tiof dit :

    peut ètre lié aux conditions d’ investissement des émirats au sénégal ???

  3. Stephane dit :

    Le marabout ou le musulman modéré n’existent pas ,c’est une formule ou une facilité utilisée par nos politiciens , nos hauts fonctionnaires de gauches de droite pour endormir le peu de Francais qui leurs font encore confiance , élites surtout de gauche enfin tous ces collabos qui ont livrés la France aux Africains et aux pires nuisibles du continent les assistés du Maghreb
    Un musulman modéré est simplement un musulman qui attend son moment pour rejoindre sans risque ses frères puants intégristes et bouffer du kouffar

  4. trevidic dit :

    En suivant votre pensée la radicalisation est inscrite dans un avenir proche pour ces
    quatre pays :SENEGAL, MAROC, BURKINA , et iles CAIMAN.
    Je ne crois pas que les MOURIDES acceptent de faire acte d’allégeance et ,de perdre
    le role influent qu’ils ont dans les décisions de l’état pour devenir sous la tutelle extérieur ….

  5. Ndiaye dit :

    Si les financements clandestins du hezbollah par le biais des certains « libanais » locaux, sont classés aussi parmi les financements terroristes..c’est mesquin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :