NE MOUREZ PAS EN MER !

“Origène” : Un film invitant les Sénégalais à ne pas mourir en mer

Palma – Le Festival du film Atlántida et la plateforme Filmin ont sorti jeudi 30 juillet le documentaire “Origen”, qui cherche à convaincre les migrants potentiels à s’installer dans leur pays, fuyant l’idée d’envahir l’Europe.
Les morts ralenties…
Le capitaine du navire humanitaire Open Arms, Óscar Camps, a expliqué ce jeudi lors d’une conférence de presse à Palma que l’idée de ce documentaire, produit par Newtral, “est née de la mer après avoir vu de nombreux sauvetages et comment des vies sont perdues”.
…Par Origène
“Origène”, qui a été filmé l’année dernière au Sénégal, reflète les histoires de jeunes gens influents dans leurs communautés qui promeuvent des projets locaux et rejettent le discours de la fuite du pays et de la recherche d’opportunités en Europe.
Le mirage de l’Europe
Lors de la présentation du documentaire, le fondateur de l’ONG a déploré que certaines personnes fuient leur pays dans l’espoir que l’Europe les accueille, perdant leur vie en mer sans valoriser les opportunités qu’elles peuvent trouver dans leur pays d’origine.
La fin est la mer
Les Sénégalais voient dans les réseaux sociaux et les séries européennes une image qu’ils veulent pour eux-mêmes et pensent que pour l’obtenir, ils doivent investir “plusieurs milliers d’euros et des années de marche sans savoir que la fin est la mer”, a déclaré le militant catalan.
Le Barça préféré…
“Pour eux, il est plus facile de savoir quel jour et à quelle heure joue le Barça que de savoir que quelques localités construisent une usine qui aura besoin de travailleurs”.
…A leurs Projets
Le Sénégal a besoin, selon le capitaine de l’Open Arms, que ses habitants développent leurs propres projets; car c’est un pays qui n’est pas en récession et qui a un gouvernement stable.
Le documentaire bientôt disponible au Sénégal
Le documentaire, qui a été présenté en première ce jeudi soir à Palma; arrivera bientôt dans le pays où il est tourné et sera disponible en espagnol, en français et en wolof.
Mangoné KA/senego.com

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Joanlanne dit :

    Très vrai .surtout ne pas prendre la mer.car au bout ou la mort ou une autre forme de misère l Europe se porte très mal .je pense que le gouvernement devrait ouvrir les yeux sur sa jeunesse .bien sur il y a de la réussite. Mais malheureusement .beaucoup a faire .Le Sénégal est un pays où tout est à faire .et possible.les sénégalais sont des hommes et des femmes très courageux .l

  2. issa gibb dit :

    Le problème est qu’ils sont 800 millions d’Africains qui rêvent de partir en €urope pour un avenir meilleur !…
    Parce que leurs Autorités en Afrique les oppriment (Dictatures, Manques de libertés, Justice non-indépendante et corrompue, Arestations sommaires, Emprisonnements ou Meurtres des opposants, Surveillance religieuse et policière de la Jeunesse, Tirs policiers à balles réelles sur les manifestants pacifiques, etc…),
    Les volent (Corruption, Détournements des aides internationales, Rackets administratifs, routiers et policiers, etc …),
    Les soumettent ( Analphabétisme, Etats des écoles, Taux de scolarisation, Ignares ne sachant ni lire, ni écrire, ni compter, Hausse des denrées de premières nécessités à chaque révolte populaire, etc…)
    Les dédaignent ( Insuffisance Alimentaire, Coupures électriques, Pénuries d’eau, Inondations de quartiers, Saleté du pays, Politique écologique inexistante, etc…),
    Leur mentent (Promesses électorales jamais tenues, Aucune politique d’emplois, Projets qui ne voient jamais le jour, Entretien et maintenance des machines ou des infrastructures aux oubliettes, Abandon et délabrement du patrimoine, Mensonge sur le nombre annuel des touristes, dans un Tourisme à l’agonie etc…),
    Les spolient (travailleurs exploités, ventes des richesses naturelles aux puissances étrangères, déforestation et surpêches étrangères, Pillage organisé de l’Afrique par les puissances etrangères avec leurs complicités, etc…),
    Les mettent en esclaves ( Polygamie, Viols et Mariages forcés de fillettes mineures, Enfants-soldats au Congo, Enfants-mineurs -travailleurs dans les bananeraies en Côte d’Ivoire, Enfants Talibés Esclaves Mendiants au Sénégal, etc…)
    Les opiumisent ( Religions, superstitions, Obscurantisme, Statuts inférieurs des Femmes, Excisions des fillettes, Islam Radical et Groupes Terroristes Islamiques, etc…)…
    Et j’en passe… Fuir l’Afrique pour atteindre le Continent €uropéen qui ne veut plus de migrants !
    Cette €urope qui pourtant continue à donner des aides à fonds perdus au développement de l’Afrique pour maintenir les peuples Africains en Afrique ??? Avec des aides Internationales qui disparaissent comme neige au soleil dans les poches des potentats politiciens, dictateurs, religieux ou maraboutiques, sans faire décoller l’économie des pays Africains depuis les Indépendances… Chercher l’erreur ???
    Cet Eldorado €uropéen utopique pour des millions d’Africains, avec le risque de « Mourir en Mer » :
    Parce qu’une poignée de nantis pourris et corrompus jusqu’à la moelle, la bite, le ventre et le cerveau, s’accaparent tout et ne leur laisse aucun espoir d’avenir meilleur en Afrique et au Sénégal depuis les Indépendances ! Prouvez le contraire ??? In chà Allah

  3. Regis Costet dit :

    Il faudrait mettre le fils de macky sall dans une pirogue pour l’europe…Peut-etre qu’après,les aides internationales arriveraient à destination et que l’ Afrique commencerait à se développer…

  4. Galips dit :

    Ne pas oublier l’excès de croissance démographique principal facteur de cette situation, véritable bombe à retardement.

  5. Galips dit :

    C’est utopique mais la seule solution serait de placer ces pays sous administration occidentale.

  6. Stephane dit :

    Ras le bol des migrants qui viennent uniquement pour la CAF ,s ‘ils ne bossent pas retour au pays, Personne ne paye mon loyer ou ma bouffe au Sénégal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :