L’HOSTELLERIE ÉTOUFFE

Les hôtels cherchent un second souffle

Les hôtels cherchent un second souffle après avoir été durement touchés par la pandémie du Covid-19. L’Agence sénégalaise de promotion touristique (Aspt) a constaté hier le dispositif post Covid-19, une semaine après la réouverture des frontières aériennes.
L’hôtellerie est le symbole du tourisme mis à genou par la pandémie à coronavirus. Dans les couloirs rénovés, mais quasi vides du King Fahd Palace, seule une délégation de l’Agence sénégalaise de promotion touristique (Aspt) arpente les tapis rouges de cet hôtel 5 étoiles. Le manque à gagner est criard. Depuis la fermeture des frontières aériennes, le personnel de l’hôtel fonctionne au ralenti.
Malgré la réouverture des frontières aériennes, la crise perdure. «Même si on a ouvert, les compagnies aériennes n’opèrent pas à plein régime. Air Portugal avait maintenu ses vols à partir du 15 (juillet), mais immédiatement avec les restrictions de l’Union européenne, cette compagnie était obligée de réduire à 2 ou 3 vols par semaine. La crise n’est pas terminée pour le King Fahd Palace et pour les autres non plus», s’est inquiété Pierre Mbow, directeur de l’hôtel.
laviesenegalaise.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *