8 MILLIONS DE DOLLARS DE LA BID

8 millions $ de la BID pour soutenir le secteur privé

A travers un financement « Mourabaha », au profit de la Banque islamique du Sénégal (BIS), le pays ouest-africain bénéficiera d’un prêt de 8,8 millions $ de la Banque islamique de développement, en vue de soutenir 1000 emplois dans le secteur privé éprouvé par la Covid-19.
La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), a approuvé le décaissement d’un montant total de 5,2 milliards FCFA (environ 8,8 millions $) en faveur de la Banque islamique du Sénégal (BIS) pour soutenir le secteur privé du pays, durement affecté par la pandémie de la Covid-19.
Selon l’institution, ce financement « Mourabaha » (une forme d’emprunt sans intérêt qui consiste pour une institution financière à acheter les produits dont ses clients ont besoin pour les leur revendre avec une marge fixe déterminée à l’avance, Ndlr) va permettre de soutenir 1 000 emplois dans le secteur privé, notamment dans les secteurs de l’alimentaire et de la distribution.
Pour Hani Salem Sonbol, directeur général de l’ITFC, « ce Mourabaha est une intervention nécessaire dans ces conditions mondiales extraordinairement difficiles et va soutenir les efforts de la BIS et du gouvernement pour assurer la disponibilité de produits de base dont la population sénégalaise a tant besoin ».
Rappelons qu’en mars dernier, le gouvernement sénégalais a mis en place un fonds de 104 millions $ afin de soutenir la croissance et protéger les emplois, notamment dans les domaines du tourisme, du transport aérien, des chaînes d’approvisionnement du commerce formel et informel et de l’industrie.
André Chadrak/agenceecofin.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *