LE SCANDALE DES ENFANTS MENDIANTS SE POURSUIT

Le faux combat des autorités de Thiès

Alors que la ville de Thiès pullule d’enfants de la rue, en ces temps de pandémie du Coronavirus, voilà que les autorités de la Capitale du Rail, en lieu et place de lutter contre ce fléau se tournent vers le combat contre les déchets plastiques. en ces temps de Coronavirus où l’ordre mondial a changé avec une recrudescences « normalisée » de l’usage du plastique.
Les populations thiessoises sont inquiètes. très inquiètes même de la situation qui prévaut dans leur ville, devenue par la force des choses, plus précisément par la négligence de leurs autorités administratives, une cité aux enfants de la rue. Le décor est normalisé. Chaque matin, ce sont des centaines d’enfants qui déferlent des zones comme les Parcelles Assainies de Thiès, Gouy Sombel, Nginth, Diakhao, Cité Senghor, entre autres.
Au début du confinement partiel, ces enfants talibés étaient moins visibles dans la Capitale du Rail. Ils se faisaient en effet discrets. Sans doute compte tenu de la menace qui pesait sur eux et leurs différents marabouts de se faire arrêter. Au fil des semaines, ils ont tâté le pouls des autorités thiessoises et se sont rendu compte que cette menace n’avait pas été mise à exécution comme ce fut le cas à Dakar où ces enfants ont quasiment été tous retirés de la rue.
Comme si ceux qui ont échappé aux autorités de Dakar ont migré vers Thiès, où le nombre d’enfants dans la rue a explosé. Au mépris des autorités de la Capitale du Rail qui les regardent, comme impuissantes, envahir toutes les artères de la ville. Il suffit juste d’imaginer la mobilité de chacun de ces enfants dans la ville pour comprendre la double menace : celle de voir ces gosses disséminer la maladie à grande échelle en cas de contagion, d’une part; celle de se voir exterminer en cas de contagion, car, dans leur foyer d’accueil, ils sont plus de 50 dans une petite pièce.
Face à cette situation, les autorités de Thiès semblent démissionner. Alors qu’un adversaire de taille les défie, le minuscule virus du Corona, qui déambule dans la Cité du Rail comme il veut; entre et sort de la ville sans être inquiété, contamine qui il veut et quand il veut, Préfet comme Gouverneur de Thiès semblent avoir d’autres préoccupations. C’est tout le sens de la situation actuelle à Thiès, où les rondes des agents des forces de l’ordre se font rares dans les lieux de rencontre comme les marchés.
L’on apprend que vendredi, l’adjoint du Préfet du département de Thiès, Djadji Gueye, le service du Commerce et celui de l’Environnement ont effectué une descente au marché central de la Capitale du Rail, dans le cadre d’une opération de sensibilisation sur la non-utilisation des sachets plastiques. Il paraît que les acteurs ont déployé trois équipes, dont deux au marché central de Thiès pour contrôler les grandes surfaces.
Mieux, l’on apprend que les autorités, qui n’ont pas le temps de lutter activement contre le Coronavirus, notamment en dotant les populations d’assez de masques et de produits de protection, en tentant de circonscrire la mendicité des enfants dont la vie est menacée par le Covid-19, ont eu le temps d’effectuer des contrôles sur les produits périmés, dans les différentes boutiques.
Abubakr Diallo.afrik.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. DNR dit :

    5 fois «  Thiès «  la capitale du rail »😂😂😂 il a vu l’etat De la gare et du réseau ce journaliste de mes deux??
    Ensuite, le problème des enfants mendiants, Hélas rien de nouveau. Sénégal où vas-tu ??

  2. Xx dit :

    Les autorités de Thiès attendent quoi pour intervenir ? que le nombre de décès dû au Coronavirus augmente ?

  3. AFER_lg dit :

    la mairie de Thiès ni a Louga où je m’occupe de ses enfants les autorités n’ont commencé à faire quoi que ce soit pour ses enfants il faut arrêter de mentir ses enfants sont en galère depuis le début du confinement , comme ils était en galère avant le confinement.
    C’est une honte ce pays. 🤬
    un gouvernement qui s’occupe plus des sociétés capitalistes française que de sa population c’est vraiment abusé.

    • issa gibb dit :

      Monsieur AFER,
      On connait votre investissement envers les enfants Talibés mendiants ou envers les Enfants de rues, depuis des années, dans votre Association à Louga et c’est tout à votre Honneur…
      On comprend aussi votre colère, car les Enfants Talibés continuent à mendier dans les rues en pleine pandémie du Coronavirus, parce qu’ils sont tout d’abord oubliés et affamés…
      Parce que leurs marabouts ne sont que des personnages véreux irresponsables pour continuer à les envoyer mendier dans les rues malgré le Covid19 ou quand certains sont même partis, se planquer du Coronavirus avec leurs familles dans leurs propriétés dans la brousse, laissant leurs élèves Talibés seuls et abandonnés à leur sort dans leurs daaras pourries…
      Parce que la population Sénégalaise plutôt apte, en temps normal, à donner l’aumône aux enfants Talibés mendiants pour s’attirer la Protection Divine ??? Cette même population Sénégalaise, en pleine pandémie Covid19, a tout d’un coup, perdu toute sa grande charité religieuse de peur d’être contaminés par les enfants Talibés mendiants qui de ce fait, rencontrent de plus en plus de mal à se nourrir, en mendiant… Parce que les sacs gratuits de riz de l’Etat pour soutenir les marabouts et tenir confinés les enfants Talibés mendiants dans les daaras, pendant l’épidémie, sont rarement arrivées dans les daaras ou ils se sont perdus en route ??? Obligeant, les enfants Talibés, à aller mendier pour espérer bouffer un peu et ne pas crever de Faim… Comme dans un cercle vicieux sans fin…. ou Hypocrisie généralisée Sénégalaise… ou Esclavage « Moderne »… ou Honte du Sénégal … ou encore Crime contre l’Humanité… dont tout le Monde s’en fout au Sénégal !
      L’épidémie du Coronavirus, aura juste permis de remettre en avant et en pleine lumière, l’abject système maraboutique, esclavagiste d’enfants dans la mendicité forcée, son Hypocrisie avec les dérives et les limites de ce système éducatif Islamiste basée sur l’ESCLAVAGE d’ENFANTS AU SENEGAL avec des autorités étatiques complices de ce système : Ce qui est le sujet que cet article !

      Où il est bien question que toutes les autorités de la ville de Thiès, « Ancienne » Capitale du Rail dont on a plus rien à foutre, vue l’état de la gare, de ses rails et de ses trains, au passage…
      De la Mairie au Préfet, du Gouverneur aux Policiers, personne ne s’inquiète et ne s’occupe de la présence exponentielle des enfants Talibés mendiants dans tous les quartiers de la ville de Thiès ??? Des vrais incapables qui, en pleine pandémie mortelle, au lieu de s’occuper de cette pandémie, pour distribuer des masques et des produits de protection aux habitants… Voir si la population a assez d’Eau pour se laver les mains et sortir les Enfants Talibés mendiants de la rue… Ces connards étatiques préfèrent visiter les marchés pour voir si les commerçants et leurs clients n’utilisent pas de sacs plastiques ou visiter les boutiquiers pour voir si leurs produits ne sont pas périmés ??? Plus Con que Con, tu meurs ! Et peut être bien du Coronavirus avec ces bandes d’incapables étatiques irresponsables à Thiès, comme ailleurs… Certains disent : « Qu’un pays mérite ces politiciens »… Mais là, c’est la Palme d’Or, avec des Connards étatiques qui s’occupent des sacs plastiques, même si c’est un problème reconnu au Sénégal, mais surement pas prioritaire en pleine pandémie mondiale… Au lieu de s’occuper en priorité, des mesures de lutte et de la protection des habitants et bien sur, des enfants Talibés Esclaves mendiants dans les rues, en pleine pandémie Covid19 ???

      Quand au gouvernement Sénégalais pour le citer, qui s’occuperait plus, des sociétés capitalistes françaises que de la population Sénégalaise : Ce n’est un secret pour personne !
      Que les potentats au pouvoir au Sénégal depuis les Indépendances, favorisent les sociétés étrangères pour s’en mettre plein les poches, sans partage avec le peuple sénégalais… Ce n’est pas nouveau ! Dès qu’un nouveau président Sénégalais est élu, il part en courant à l’Elysée en France pour aller mendier du Fric !
      Mais, les sociétés capitalistes françaises au Sénégal n’ont pas à rougir de toutes les aides, tous les dons, les appareils médicaux respiratoires jusqu’aux masques qu’elles ont fourni au Sénégal, comme Eiffage, Auchan, le ministre Français des Affaires Etrangères et j’en passe… Pour soutenir l’Etat Sénégalais contre cette épidémie mondiale…
      Tandis que les autres sociétés, chinoises, turques, saoudiennes ou russes, etc… font semblant de caresser dans le sens du poil ou lécher le trou du cul du président Sénégalais pour mieux piller les ressources naturelles du Sénégal jusqu’à refuser d’annuler la dette des pays Africains pour cause de Covid19… Au contraire de Macron qui était bien seul à plaider l’annulation de la dette Africaine au sommet du G20 des pays les plus industrialisés de la planète … Avec une Chine contaminatrice du Monde entier avec son « Virus Jaune » qui regardait ailleurs et qui veut qu’on lui rembourse tous ces investissement mondiaux, même le Sénégal !
      Alors SVP ! Lâchez un peu la grappe à la France et aux sociétés capitalistes françaises qui ont investi au Sénégal et qui aident le Sénégal pendant cette pandémie… Et regardez plutôt comment les autres sociétés communistes-capitalistes ou Islamiques traitent le Sénégal et comment elles ignorent le Sénégal pendant cette pandémie mondiale du Coronavirus … In chà Allah !
      Le combat pour sauver les enfants Talibés continue… A Mort ! Les Marabouts Esclavagistes des Talibés !

  4. le Chaman dit :

    Aujourd’hui 3 juin, j’ai découvert que la mairie de Saly entrepose tout les fameux Kits de nourriture, à savoir du riz, de l’huile, du sucre, etc. dans les locaux du foyer socio-culturelle . Les familles crèvent de faim. Les enfants esclaves crèvent de faim partout dans la ville, et la nourriture est stockée, raison invoquée, on ne connaît pas ceux qui en ont besoin….
    Les locaux sont gardés 24h sur 24 par plusieurs policiers du commissariat de Saly.
    Elle est pas belle la vie à Saly pour les pauvres.
    Quel bande d’enfoirés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :