ESTIMATION DES RÉCOLTES 2020

Le gouvernement anticipe une récolte de 3,4 millions de tonnes de céréales en 2020/2020


Sénégal : le gouvernement anticipe une récolte de 3,4 millions de tonnes de céréales en 2020/2021

Au Sénégal, l’exécutif vise une production céréalière de 3,4 millions de tonnes en 2020/2021, soit environ 23 % de plus que l’année dernière (2,7 millions de tonnes). C’est ce qu’a confié au quotidien local Le Soleil, Moussa Baldé (photo), le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement.
Dans les détails, il est notamment attendu cette saison, une récolte de riz de 1,5 million de tonnes contre 1,15 million de tonnes un an plus tôt, 950 000 tonnes de mil (+18 %) et 630 000 tonnes de maïs (+19 %).
Pour concrétiser ses différentes prévisions, le responsable souligne que plusieurs mesures ont été prises en faveur de l’appareil de production. Parmi celles-ci figurent la subvention totale des semences de riz, la hausse des stocks de semences de mil et de maïs distribuées aux exploitants et l’augmentation du volume d’engrais disponible à 150 000 tonnes.
Il faut souligner que les ambitions fixées pour le secteur des céréales, traduisent bien la volonté du gouvernement de stimuler l’ensemble de l’agriculture durant cette saison.
L’Etat compte ainsi injecter dans cette optique, 60 milliards Fcfa dans le financement de la campagne 2020/2021, soit une hausse de 50 % par rapport à la saison 2019/2020 (40 milliards Fcfa).
Espoir Olodo/agenceecofin.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Abdul dit :

    Quel est le grand Marabout qui a fait ces estimation ?
    Si il n’y a pas de pluie, il n’y aura pas de récolte…
    Si il y a une invasion de sauterelles, il n’y aura pas de récolte….
    C’est juste pour faire un papier ?

  2. Xx dit :

    Et puis la culture du riz nécessite énormément d’eau… raison pour laquelle la Chine incite les producteurs à cultiverX aujourd’hui des pommes de terre…
    On ferait beaucoup mieux d’envoyer toute cette eau en Casamance, privée de ce liquide précieux depuis un sacré bout de temps !

  3. Xx dit :

    Et puis la culture du riz nécessite énormément d’eau… raison pour laquelle la Chine incite les producteurs à cultiver aujourd’hui des pommes de terre…
    On ferait beaucoup mieux d’envoyer toute cette eau en Casamance, privée de ce liquide précieux depuis un sacré bout de temps !

  4. le Chaman dit :

    Encore un ministre qui n’ignore rien de la « pognotte  » il est là sur sa planète à raconter n’importe quoi. Normalement le Sénégal était autosuffisant en riz depuis 2017, c’était promis juré comme pour tout le reste dans ce pays, mais rien ne se passe comme prévu. Pendant combien de temps encore, ces tristes imbéciles vont pouvoir continuer à prendre le peuple pour des gnoux? Le boulevard pour Sonko est ouvert, même si la pente est rude….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :