PREMIÈRES CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIRUS

Le covid-19 fait ses premiers conséquences économiques au Sénégal

Le produit intérieur brut (PIB) du Sénégal a baissé de 0,5% au premier trimestre de l’année à cause du repli des activités des secteurs primaire et tertiaire, a-t-on appris de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).
« Au Sénégal, le produit intérieur brut en volume (…) s’est contracté de 0,5% par rapport au trimestre précédent », indique une note de conjoncture de l’ANSD, consulté par l’Aps.
Selon le document, dont l’APS a obtenu copie, le recul du PIB est causé par la « contre-performance » des activités des secteurs primaire (-0, 6%) et tertiaire (-1,1%).
La production industrielle a augmenté de 3,3% durant le premier trimestre 2020, tandis que les exportations et les importations ont enregistré respectivement des hausses de 2,8% et 1,8% par rapport au trimestre précédent, selon l’ANSD.
Durant la même période, les prix à la consommation ont progressé de 0,8%, tandis que les prix à la production industrielle se sont repliés de 0,7%.
La note de conjoncture annonce des hausses respectives de 0,4%, 0,3% et 0,2% des prix de production des services de transport et d’entreposage, de soutien et de bureau, d’hébergement et de restauration.
L’ANSD a constaté une stabilité des prix des services spécialisés, scientifiques et techniques, des prix immobiliers et, au même moment, une hausse de 0,7% du coût de la construction.
« S’agissant des échanges extérieurs, les prix des produits à l’exportation sont ressortis en hausse de 0,3%, tandis que ceux des produits à l’importation ont baissé de 1,2% en variation trimestrielle », indique le document.
Astou Sall/Sanslimites.galsen221.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ndiaye H dit :

    Et c’est n’est que le début

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :