DES ENFANTS TALIBES RENTRENT CHEZ LEURS PARENTS

Covid-19 : Opération retour des talibés chez leurs parents

L’opération de retour des talibés auprès de leurs parents a été lancée, hier, par Mouhamadou Moustapha Ndao, gouverneur de la région de Thiès. Selon L’As, cette initiative a été conduite par le Comité départemental de protection de l’enfant (CDPE). D’après le gouverneur, il a été jugé plus sûr de faire retourner les talibés chez leurs parents pour mieux les protéger de la maladie. L’opération a été lancée à Kawsara chez un «Serigne Daara» qui a accepté que ses talibés soient remis à leurs familles. Et, à bord de deux cars Ndiaga Ndiaye, les enfants ont pris le départ vers Touba Toul, Touba, Mbacké, Tambacounda et Kaolack.
Selon le gouverneur de Thiès, le choix des Daara est pour le moment basé sur le volontariat, mais il n’est pas exclu de recourir à la force. Le «Serigne Daara» (maître coranique) de Kawsara qui s’est porté volontaire pour le convoyage de ses talibés a reçu des moyens d’accompagnements, notamment des denrées alimentaires et des produits d’hygiène, après qu’ils ont été tous testés. Et à leur arrivée, renseigne le chef de l’Exécutif régional, ils seront mis en quarantaine pendant 14 jours au moins pour éviter qu’ils infectent leurs familles. La même opération s’est également déroulée dans les départements de Tivaouane et Mbour.
Astou Sall/galsen221.com
vidéo: https://youtu.be/uIovW1XRwj0

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. issa gibb dit :

    Bravo , Monsieur le Gouverneur et le CPDE (Comité Départemental de Protection des Enfants) de Thiès !
    Pour cette action de réintégration des enfants Talibés d’1 DAARA de Kawsara et de son marabout VOLONTAIRE à la réintégration de ses élèves Talibés dans leurs familles respectives : C’est très bien !
    Mais, il s’agit que d’1 seule daara ??? Ou 3 daaras, avec Tivaouane et Mbour ???
    Il n’ y a pas de quoi casser les pattes à un canard, même si cet exemple est à suivre partout au Sénégal !
    Car l’arbre ne peut pas cacher une forêt, comme les centaines d’autres daaras à Thiès et les milliers de daaras dans tout le Sénégal (1.800 daaras, rien qu’à Dakar ou plus de 1.000 à Saint Louis, etc…).
    D’autant plus que le Gouvernement et encore moins le Président Macky Sall ou la ministre de la Famille et de la Protection de l’Enfance, N.S.D Dieng n’ont déclaré « officiellement » cette urgence sanitaire de réintégrer les enfants Talibés dans leurs familles ??? Quand il faut continuer dans ce sens, avec toutes les autres daaras au Sénégal !… En pleine crise pandémique du Coronavirus, les enfants Talibés n’ont plus rien à foutre dans les écoles coraniques avec des marabouts qui les envoient mendier dans les rues : Ces gosses doivent rentrer auprès de leurs parents dans leurs familles respectives, le plus vite possible…

    D’autres questions se posent :
    Pourquoi ? Si les enfants sont testés avant de monter dans les cars (donc testés négatifs), ils sont mis en quarantaine à leurs arrivées et où ??? Dans une autre daara de leur village ??? Avant d’être remis à leurs parents ???
    Autre question : Pourquoi des enfants Talibés originaires de Touba, Touba Toul, Mbacké, Tambacounda et Kaloack se retrouvent dans une daara à Kwasara à Thiès ??? Si éloignés de chez eux et de leurs parents quand il y a des daaras pour apprendre le Coran, dans leurs propres villes et proches de leurs parents ???
    => C’est que tout simplement cette triste épidémie Covid19, fait exploser à la gueule du Sénégal, le sort si hypocrite des enfants Talibés au Sénégal, en démontrant que ce pays a accepté depuis plus de 3 décennies, le trafic d’enfants sur son sol… Qu’il est complice de l’Esclavage dans la mendicité forcée des enfants Talibés qui rapporte si bien à des adultes cyniques et véreux qui font vivre ces enfants qu’on leur a confié dans des conditions pire que des animaux dans les daaras-écoles que de nom et qu’ils les exposent aux pires dangers en les envoyant mendier dans les rues pour s’enrichir honteusement sur le dos de ces pauvres gosses innocents…
    En plus, des ordures de parents irresponsables qui ont abandonné leurs enfants à des marabouts esclavagistes en toute connaissance de cause : Soit, pour avoir une bouche de moins à nourrir ou soit, complices des marabouts en sachant pertinemment que leurs gosses vont devenir des mendiants pour recevoir des petites enveloppes de la part marabout au début de l’esclavage-mendiant de leurs enfants… Mais, ce cirque pervers d’envoi d’argent à la famille du Talibé mendiant, s’arrête très vite car les marabouts esclavagistes s’arrangent pour que les enfants perdent tous contacts avec leurs familles, pour les soumettre entièrement à leurs volontés et en faire leurs esclaves-mendiants, toutes leurs enfances et leurs adolescences, avant de les jeter comme des kleenex sales à la rue, ignares et désocialisés, à la fin de leurs adolescences, après s’être enrichis sur leurs dos pendant tout ce temps… Puis, ils en reprennent d’autres, parfois à peine âges de de 3-4 ans ???… Et tout cet abject manège d’Esclavage d’Enfants Talibés, continue en toute impunité au Sénégal …

    Pour l’importance de la Solidarité Familiale au Sénégal ???
    Il faudra revoir la copie au sujet de la Solidarité Familiale et de la Protection des Enfants au Sénégal !
    Déjà, en ce qui concerne les Enfant Talibés : De l’abandon des parents à des marabouts… Les trafics d’enfants et leurs Esclavages dans la mendicité forcée… Leurs conditions de vies et leurs maltraitances connues dans les daaras… Leur non-accès à l’instruction et les connaissances universelles… Leurs pertes de tous leurs droits d’Enfant, de Citoyen et d’Humain dans l’Etat Sénégalais, etc…
    De même , pour les filles au Sénégal, en ce qui concerne les mariages arrangés ou forcés avec de l’argent, parfois pour des fillettes à partir de 9 ans ??? Mariages de mineures avec des mâles adultes qui sont prêchés, même à la télévision d’état, par des imams, des outazs ou des marabouts Islamistes, pour les former à être de bonnes épouses dès leurs plus jeune âge et aussi pour que des adultes pédophiles de 50 ans mettent en esclavage sexuel des jeunes filles à partir de 10-12 ans et qui les violent pour rester jeunes dans leurs croyances et leur obscurantisme sexuel ???
    Enfin, on ne peut pas sous silence, le statut inférieur de la Femme au Sénégal, pourtant si travailleuse et courageuse… Mais si soumise, bafouée, parfois battue qui n’a pas son mot à dire devant l’autorité absolu des hommes ou des maris, subissant la pression patriarcale et celle de la religion Islamique sur les femmes… La situation de la Femme Sénégalaise est encore très éloignée du principe d’égalité Homme-Femme, digne d’une démocratie que se prétend être, le Sénégal ???
    Avec cette crise du Coronavirus, qui permet de démontrer et de prendre conscience de toute l’Hypocrisie de l’éducation du Coran dans les daaras et de toutes les dérives Maraboutiques et Islamistes au Sénégal, c’est aussi une bonne chose !
    Comme cette timide réintégration des enfants Talibés dans leurs familles respectives… In chà Allah !

    • issa gibb dit :

      Rectifications :
      … recevoir des petits enveloppes de la part du marabout au tout début de l’esclavage-mendiant…
      … on ne peut pas passer sous silence, le statut inférieur de la Femme au Sénégal…

    • Awa dit :

      Merci pour cette vérité absolue 🙏🏿, en espérant une réelle prise de conscience de la population.

    • Lop dit :

      Merci pour votre analyse tres pertinante sur ce sujet si tabou au Sénégal. En 2020 il faudrait vraiment que les choses changent et définitivement ! La condition de ses enfants est inhumaine. Ils font malheureusement partis du paysage , la majorité des gens ne les voient meme plus ! Quand on apprend à un enfant à tendre la main depuis son plus jeune âge que voulez vous qu’il fasse une fois grand ! Quel sera l’avenir de ses milliers d’enfants ? Et comment gérer leurs traumas ? Combien d’entre eux ont été, sont ou seront frappés, attachés et même violés ? Leurs parents à des centaines de km ne peuvent pas imaginer leur quotidien , ils savent pour certains qu’ils seront envoyes pour mendier mais combien savent réellement ce qu’ils subissent ? Comment pouvons nous faire des enfants et les remettre à autrui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :