DERNIER HOMMAGE A LA VEUVE DE SENGHOR

Le Sénégal rend un dernier hommage à Colette Senghor

Au Sénégal, un dernier hommage à l’ancienne première dame du pays, Colette Senghor a été rendu ce 28 novembre à Dakar. La veuve du président-poète Léopold Sédar Senghor s’est éteinte le 18 novembre en Normandie, à Verson, à l’âge de 93 ans.
Une messe en hommage à Colette Senghor, l’épouse du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, a été célébrée lui a été dédiée jeudi après-midi dans la Cathédrale du Souvenir africain, en plein coeur de Dakar. Un moment solennel en présence de nombreux anonymes et de figures de la vie politique du pays.
Au premier rang, l’ancien président Abdou Diouf et son épouse se recueillent devant le portrait de Colette Senghor. Une photo où la première des premières dames du Sénégal apparaît tout sourire.
Sur les bancs de la cathédrale également Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale et de la Fondation Léopold Sédar Senghor. A gauche, la famille du président-poète. Un moment de grande solennité partagé par de nombreux anonymes comme la fin d’une époque.
«Je suis une religieuse de l’Immaculée Conception. Le souvenir que j’ai de Madame Colette Segnhor c’est une femme très distinguée, souriante, effacée. Toute cette joie qu’elle a donnée au pays, je l’apprécie et je le garde. C’est pour ça que je suis venue aussi prier pour elle, prier pour le repos de son âme ».
« Une vraie, une grande dame. Beaucoup de classe. Très modeste. Donc, je garde un très grand souvenir », témoigne une autre femme venue lui rendre un dernier hommage.
« Elle était à l’écoute. Elle a participé à la gestion et à la mise en place de notre pays », souligne un homme présent à la cérémonie.
Pour Augustin Senghor, le maire de Gorée et neveu de l’ancien président : « Elle a choisi de venir ici au Sénégal et d’être un peu Sénégalaise, aux côtés de son mari et de son fils, qui est très fort dans la tradition sénégalaise et cela montre qu’elle était devenue une Sénégalaise à part entière ».
Le convoi funéraire se dirige vers le cimetière de Bel Air, pour un ultime hommage avant l’inhumation, auprès de son mari.
RFI

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Stéphane dit :

    Ca me dérangerait pas d’être enterré en terre Sénégalaise je préfère ca que de me faire soigner dans l’un des hopital

  2. issa gibb dit :

    Finalement, les dernières volontés de Madame Colette Hubert Senghor (1927-2019) n’ont pas été respectées…
    Elle avait souhaité être inhumé à Joal, avec son mari Léopold Senghor (1906-2001) mort de maladie dans leur château en Normandie en France et leur fils Philippe (1958-1981) mort à 23 ans, dans un accident de voiture, près de Dakar… Ce qui aurait entrainé l’exhumation des 2 morts pour être re-inhumés avec elle à Joal…
    Qui a tranché, la Famille ou L’Etat Sénégalais ??? Peu importe…
    Madame Colette Senghor repose désormais, auprès de son mari et de son fils au cimetière chrétien de Bel-Air dans le Quartier de Han à Dakar et c’est très bien comme cela… Paix à son âme…
    Absence remarquée du Présidents Macky Sall en visite à Touba après le scandale du marabout tortionnaire et de la justice sénégalaise sur de nouveaux enfants talibés retrouvés les chaînes aux pieds dans une daara de Ndiagne
    Ainsi que celle d’Abdoulaye Wade ??? Mal en point ou opposant jusqu’aux bouts, même des morts ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :