LE PLAN ORSEC

Plan Orsec : Explications autour de la solution annoncée par Macky Sall

Qu’est-ce que c’est que le Plan Orsec ? Suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues vendredi et samedi, le président de la République Macky Sall a ordonné au ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, de déclencher le plan national d’organisation des secours (ORSEC).
À signaler que le plan national ORSEC comprend un État-major de Commandement et les groupes opérationnels suivants
plan national ORSEC comprend un État-major de Commandement et les groupes opérationnels suivants :
liaisons et transmissions ;
police, circulation et renseignement ;
secours et sauvetage ;
soins médicaux et entre-aide ;
transport et travaux ;
informations et relations publiques.
Décret n° 93-1288 du 17 novembre 1993 adoptant le plan national d’organisation des secours (ORSEC) Recueil des
L’État-major du Commandement est placé sous l’autorité du Ministre de l’Intérieur.
Il comprend :
le Directeur de la Protection civile, Président du comité de gestion des moyens ;
le Commandant du Groupement national des Sapeurs-pompiers, Directeur des secours.
Le Conseil Technique. Il peut s’adjoindre toute autre personne dont les compétences sont jugées nécessaires.
Le Ministre de l’Intérieur fixe par arrêté la composition et les attributions de chaque groupe opérationnel.
Un comité national dont la composition est fixée par décret assiste le Ministre de l’Intérieur dans sa tâche de supervision des opérations de secours. Il est particulièrement chargé d’élaborer la politique d’organisation des secours au plan national, notamment les modes de financement des opérations de secours, la détermination des priorités d’intervention, la mobilisation des moyens et le suivi de l’évolution du sinistre.
Un comité de gestion des moyens est créé pour assurer le recensement et la mise à jour permanente du plan national ORSEC.
Ce comité dont la composition sera fixée par arrêté du Ministre de l’Intérieur est présidé par le Directeur de la Protection civile.
senenews.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Xx dit :

    Sur le papier, c’est bien. Mais dans les faits ?

  2. issa gibb dit :

    Et tout ce beau monde va prendre des enveloppes de frais salariaux supplémentaires à rien foutre…
    En faisant croire à Macky Sall qu’ils gèrent la situation Orsec, biens Au Sec, dans leurs bureaux à rien foutre…
    On ne me sortira pas de la tête que le gros patapouf n’est pas conscient et complice incompétent de tout çà …
    Ils prennent tous, le pdt en tête, les Sénégalais pour des cons, avec cess inondations qui reviennent chaque année ! Y-a-pas- photo…
    Même désormais, chaque année, de vieilles photos avec des Sénégalais qui pataugent dans les inondations, les eaux sales, les eaux usées et dans la merde ! Pendant qu’ils subissent aussi, les pénuries d’Eaux potables…
    Chercher l’erreur !

  3. Aspirine dit :

    750 milliards se FCFA, soit un 1,144 milliards d’€uros débloqués contre les inondations….Cet argent a disparu….
    Quel scandale….

    • Xx dit :

      En fait ces milliards ont peut-être tout simplement été noyés… dans la masse…
      C’est difficile de « gérer » de pareilles sommes !
      Il faut craindre encore bien des inondations à venir avant la réalisation effective (et efficace) de tous ces travaux pourtant absolument indispensables.
      Vive l’émergence dans un pays actuellement quasi totalement immergé…
      Même Diamniadio (« la ville qui révolutionnera le Sénégal » dixit Seneweb le 24-09-2018) serait sous l’eau actuellement, paraît-il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :