LES ESCLAVES SENEGALAIS EN ITALIE

Italie : Des Sénégalais transformés en esclaves par des … Sénégalais

Des migrants sénégalais mènent une vie de misère dans les champs agricoles d’Italie.
Selon un reportage d’un média italien, « El Giorno », repris par Les Échos, des Sénégalais transforment en esclaves leur compatriotes qui travaillent dans les champs.
Ces « Modou-Modou » d’Italie sont traités comme des machines sous le soleil, toute la journée, sans eau.
Modou, 47 ans, qui travaille avec un faux titre de séjour en Sicile, raconte son calvaire : «Nous cueillons des tomates 16h par jour pour 5 euros l’heure dont la moitié revient à son capo et nous vivons dans un hangar à outils».
Khaly, 23 ans, renseigne qu’il est contraint de travailler 12 h par jour pour 6,7 euros l’heure, dont 2 euros pour le « Capo mafieux » sénégalais.
seneweb.com
voir aussi: http://www.wabitimrew.net/en-italie-lesclavage-moderne-des-migrants-ramasseurs-de-tomates-1-2/

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Stephane dit :

    Payés 6.60 de l’heure ils gagnent en 3 jours ce qu’ils ne gagneraient pas en 1 mois au Sénégal , tout en étant entrés de force et dans la plus complète illégalité cet article me tire pas une larme

  2. Kosso dit :

    Conséquence d’une démographie galopante et ce n’est que le début.

  3. Aga dit :

    Les Italiens gagnent exactement le même montant.

  4. Xx dit :

    Attendons le commentaire éclairé du Sieur Ndiaye (qui connaît prétendument tout tout tout sur l’esclavage) !!!

  5. Ndiaye dit :

    Ce titre et ce contenu sont vraiment honteux.
    On met maintenant le terme « esclave » à toutes les sauces, en plus pour se lamenter de ses propres turpitudes,
    Donc un peu plus de respect svp pour les millions de victimes de la barbarie humaine multi séculaire, enchainés à des boulets de fer et fouettés souvent sur la place publique pour donner l’exemple en cas de « fautes « .
    Comparé à cette époque, ces travailleurs là sont en colonie de vacances en villégiature.

    • issa gibb dit :

      Le problème, c’est quand allant se cacher, une fois de plus, sur l’Esclavage des traites négrières d’un passé révolu… On continue à minimiser l’Esclavage du 21° siècle : Comme ses ouvriers Sénégalais exploités par leurs frères Sénégalais installés en Italie… Mais aussi, les migrants Africains qui se font chopés en Libye et qui sont vendus comme esclaves sur les marchés libyens… Les esclaves, travailleurs forcés de part le monde, dans les mines en Afrique ou en Amérique du Sud… Les prisonniers Russes ou Chinois dans les centres de rééducation politique… Les sous-castes esclaves des Intouchables considérées comme impurs en Inde… Les ouvriers philippins ou malaysiens et les domestiques Africaines en Arabie Saoudite… Les enfants mendiants Roumaine en €urope et les enfants Talibés en Afrique de l’Ouest… Les enfants soldats en Afrique et les prostituées filles ou garçons dans les bordels Asiatiques, etc…
      Comme quoi, l’Esclavage du passé, n’a pas servi de leçon à certains ! Et çà continue…
      Mais de là, à le comparer à une colonie de vacances, il faut avoir un cerveau plus que dérangé…
      Mais çà on le savait déjà ! A force sur l’Esclavage au 21° siècle dans le Monde…
      Pourtant, c’est toujours la même chose : Exploitation humaine et privation des Libertés, les chaînes et les coups de fouets en moins… Mais, pas pour les enfants Talibés esclaves dans la mendicité forcée au Sénégal !

  6. ivan dit :

    Le plus révoltant dans cette histoire, c’est que le Sénégal, qui dispose dans ses régions de terres plus riches et mieux pourvues en eau que le Sud de l’Italie, n’ait pas un gouvernement ou des élites qui aient mis en oeuvre une politique agricole permettant une production locale et d’éviter ainsi à ses citoyens de partir en colonie de vacances en villégiature.

  7. Ivan dit :

    Ndiaye a raison de souligner les conditions inhumaines de la traite des Africains vers l’Amérique qui a concerné environ 10 millions d’africains et qui s’est arrêté au début du 19ème siècle. Mais pourquoi ne s’offusque t’il pas de la traite arabe qui a concerné le double d’individus et qui a perduré jusqu’au 20 ème siècle (il y avait encore en 1920 des marchés d’esclaves au Maroc). Et pourquoi ne parle t’il pas des conditions qu’ont subies ces esclaves, enchaînés au milieu de caravanes traversant le désert, 1sur 4 arrivait vivant en pays ottoman, et castration à l’arrivée, ce qui explique qu’aujourd’hui il y a des afro-américain, et qu’il n’y a pratiquement pas d’afro-turcs. Certains historiens, y compris africains, parlent de génocide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :