BAISSE DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE

Baisse de 3,9% de l’activité économique en juillet

L’activité économique hors agriculture et sylviculture au Sénégal a enregistré une baisse de 3,9% en rythme mensuel, au mois de juillet 2020 comparée au mois précédent, selon les données établies par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) basée à Dakar.
La DPEE lie cette contraction à celle de l’administration publique (-19,5%), le secondaire (-1,5%) et le primaire (-3,9%).
La baisse de l’activité du secteur primaire hors agriculture et sylviculture est imputable au repli de 18,6% de la pêche. Quant au sous-secteur de l’élevage, il s’est bien comporté, enregistrant une progression de 7,0% sur la période.
Sur un an, la DPEE signale une contraction de 12,8% de l’activité du secteur primaire en liaison avec la baisse des abattages contrôlés de viande (-16,9%) et la pêche (-4,6%).
Concernant le repli du secteur secondaire, la DPEE avance qu’il est imputable aux activités extractives (-13,6%), à la construction (-9,5%), à la production de métallurgie et de fonderie et fabrication d’ouvrage en métaux (-9,4%), à la fabrication de ciment et d’autres matériaux de construction (-5,4%) et au raffinage du pétrole et cokéfaction (-20,5%).
Toutefois, la production et distribution d’électricité et de gaz (+9,3%), la fabrication de matériels de transport (+84,3%) et la filature, tissage et ennoblissement textile (+4,5%) se sont bien comportées sur la période.
Sur une base annuelle, l’activité du secteur secondaire a néanmoins enregistré une baisse de 1,4%, en liaison avec les contreperformances notées sur la fabrication de produits agroalimentaires (-11,5%), la production de métallurgie et de fonderie et fabrication d’ouvrage en métaux (-27,1%), la fabrication de matériels de transport (-43,2%) et le sciage et rabotage du bois (-41,7%).
En revanche, durant la période sous revue, les sous-secteurs de la filature, tissage et ennoblissement textile (+47,9%), de la fabrication de savons, détergents et produits d’entretien (+160%), du travail du caoutchouc et du plastique (+15,1%) et de la production et distribution d’eau, assainissement et traitement de déchets (+3,8%) ont affiché de bons résultats.
Concernant le secteur tertiaire, il s’est consolidé de 1,9% en variation mensuelle en juillet 2020 à la faveur des activités artistiques, culturelles, sportives et récréatives (+228,9%), des activités spécialisées, scientifiques et techniques (+13,9%), du transport (+9,1%), du commerce (+1,9%), des activités immobilières (+2,4%) et de l’ hébergement et restauration (+7,8%).
Par contre, l’information et la communication et les activités financières et d’assurances se sont respectivement contractées de 4,7% et 8,8%, sur la période.
Sur un an, un repli de 6,9% de l’activité du tertiaire est noté en juillet 2020, en liaison avec le commerce (-7,2%), le transport (-15,6%), l’ information et la communication (-9,2%), les activités de services et de soutien de bureau (-20,0%), les activités artistiques, culturelles, sportives et récréatives (-70,5%), l’enseignement (-6,3%) et les services d’hébergement et restauration (-18,3%).
Albert Savana/financialafrik.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *