AIR SENEGAL EN FIN DE PISTE ?

Air Sénégal au bord de la catastrophe financière ?

La compagnie aérienne sénégalaise serait au bord du gouffre. En effet, Outre ses retards, la situation financière de Air Sénégal serait catastrophique.

C’est du moins ce qu’informe Dakarmatin. Selon la source, Air Sénégal est lourdement endettée et doit 22 milliards Fcfa à l’Aibd, 2AS et L’AS. Ainsi, plus de la moitié de la dette, soit 13 milliards de FCFA, est due à l’Aibd SA, chargée de recouvrer auprès des compagnies aériennes la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA).

Pour rappel, Air Sénégal a pour la plupart des cas fait l’objet de critiques en termes de ponctualité. Et ce, malgré les efforts colossaux consentis par l’Etat du Sénégal.

Aujourd’hui Dakarmatin d’informer que la compagnie nationale Air Sénégal risque tout simplement de mettre la clé sous le paillasson.

Barry Souleymane / senenews.com

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. yvesbzh dit :

    Quelle surprise !!
    elle est gérée par qui ?
    Il y à un peu plus d’un an la terre était trop petite….

  2. amy dit :

    Ndiaye pourra mettre la main à la poche pour aider ce fleuron de l’économie nationale. Après l’Europe l’Amérique, l’Europe de l’est s’ouvre à nous grâce à notre diplomatie et notre compétence. C’est pas le moment d’abandonner, Après la pluie vient le beau temps

  3. Trojani dit :

    Mon dernier voyage avec air senegal 63 place non occupé et 48h avant le départ mes amis ont regardé pour venir 1098 euros le billet je pense qu’il ont pas appris la gestion d’entreprise

  4. Le chaman dit :

    Ola, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, dit le proverbe, mais il est pas interdit de penser que la la petite grenouille a voulu trop rapidement devenir un bœuf, et là, l’immense savoir faire de nos élites, toujours modeste, nous on fait savoir qu’effectivement notre planète est petite pour les ambitions de notre président et ses affidés,
    Mais notre ami Ndiaye va nous faire la démonstration que la compagnie pète le feu,, et que si par hasard, il y avait un léger problème, ça serait la faute de ces maudis Français colonialistes et patati et patata, on connaît la chanson.

  5. Jerome dit :

    Ça m’étonne pas

  6. Galips dit :

    Secteur d’activités très concurrentiel, jamais deux sans trois.

  7. oyster dit :

    Retour vers le passé ou le passif !….

  8. Abdul dit :

    Gestion sénégalaise calamiteuse….
    Ils savent mieux faire que les anciens colonialiste, et voilà le résultat !
    Bientôt AIBD déficitaire…. bientôt le TER sans rails….

    • amy dit :

      on a demandé à Mr BOHN de partir. On doit se fier à l’expertise sénégalaise. L’ami politique ne fait pas le bon gestionnaire. La famille ne fait pas le bon travailleur. Quand les gens seront embauchés pour leurs compétances, le Sénégal avancera mieux et plus vite (même en mode fast track)

  9. glock dit :

    Même commentaire que pour Mbodiene …

  10. Eddy dit :

    Et oui il ne suffit pas seulement de vouloir, il faut pouvoir..!!!

  11. Ndiaye dit :

    Toutes les compagnies du monde ont subi de graves difficultés ces années COVID
    En plus 22 milliards c’est du pipi de chat pour Macky Sall. Chaque année on lui octroie 10 milliards d’argent de poche appelé « fonds politique ». Et qu’il dépense dans la plus grande opacité comptable

    • amy dit :

      nous voilà rassurés. Si on pouvait craindre pour votre porte-monnaie , on sait maintenant que vous comptez sur les fonds secrets de la République pour boucher le trou. Une sorte de caisse noire c cadeau de Poutine peut-être. Enfin bref, les soucis sont derrière nous et nous pouvons envisager sereinement la poursuite de l’activité de notre chère compagnie nationale, étendard de notre compétence et savoir-faire

  12. Jean Maurice dit :

    Comme quoi il ne suffit pas d’être l’ami, le frère ou le cousin pour savoir manager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :