RIFIFI A LA FRONTIÈRE DU MALI

Moussala : excédés par la fermeture de la frontière, les chauffeurs maliens et sénégalais vont se faire entendre

Ce lundi, il risque d’y avoir du grabuge à la frontière sénégalo-malienne. Il nous revient de sources locales que les chauffeurs qui sont bloqués à Moussala, à Kédougou sont en train de s’organiser pour une manifestation qui devrait se tenir en principe ce lundi. D’après les informations qui nous sont parvenus, ils envisagent de marcher du « Parking » de Moussala à la frontière pour se faire entendre auprès des autorités policières.

Ces conducteurs veulent être édifiés sur leur sort après que la Cedeao a pris des sanctions contre le Mali. Ces sanctions imposent aux États membres de fermer leurs frontières avec le Mali et de cesser toute transaction avec ce pays à l’exception des produits pétroliers, des denrées alimentaires et des médicaments.

À Moussala, tous les camions qui transportent les produits exemptés n’ont pas de difficultés pour passer la frontière. Ce qui n’est pas le cas pour tous les autres gros porteurs qui, cependant, ne peuvent plus accepter cette situation. « Nous n’en pouvons plus. Qu’ils nous laissent au moins décharger et rentrer chez nous. Il n’est pas question qu’on nous cantonne ici alors qu’on ne sait pas quand cette situation va se décanter », peste un chauffeur sénégalais qui est arrivé à la frontière depuis lundi. Ses pairs maliens sont dans la même situation et devraient être de la partie à l’occasion de la marche qui doit avoir lieu dans quelques heures…

dakaractu.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *