200.000M3 PAR JOUR

Inauguration de KMS 3 : La distribution d’eau potable va se renforcer avec une capacité de 200 000 m3 par jour.

Dans le cadre du projet Keur Momar Sarr 3 (KMS 3), le Président de la République Macky Sall inaugure, ce samedi 10 juillet 2021, la troisième usine de traitement d’eau potable à Keur Momar Sarr dans le département de Louga. Un des projets phares du Plan Sénégal émergent, KMS 3 vise à accompagner le développement démographique et économique du Sénégal.
Et contribuer à un service d’eau potable sûr, durable et équitable pour la région de Dakar ainsi qu’au renforcement de la production des villes de Thiès, Mbour et d’autres localités situées le long des conduites ALG.
Il s’agit plus particulièrement de permettre un accès universel dans la capitale par une extension du réseau de distribution, et de consolider la régulation du secteur et la capacité des acteurs. Il permettra aussi de mettre en place des infrastructures socio-économiques pour permettre aux populations de la zone d’intervention du projet de développer des activités génératrices de revenus.
KMS3 permettra aussi d’atteindre une production d’eau potable d’une capacité de 200 000 m3 par jour, grâce notamment au renforcement du surpresseur de Mékhé, contribuant ainsi à satisfaire la demande en eau potable de la capitale sénégalaise et de localités situées le long de la conduite principale.
Ce projet est le fruit d’une coopération fructueuse entre plusieurs partenaires techniques et financiers aux côtés de la SONES. Cette coopération a permis de mobiliser un budget global de 433 millions d’euros (284 milliards de FCFA).
La cérémonie aura lieu en présence de Monsieur Philippe Lalliot, ambassadeur de France au Sénégal, Monsieur Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’eau et de l’assainissement, Monsieur Dioumorou Ka, maire de la commune de Keur Momar Sarr, Monsieur Charles Fall, directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), M. Bertrand Camus, directeur général de SUEZ, M. Pape Gorgui Ndong, président du Conseil d’administration de la SEN’EAU et de Madame Jany Arnal, directrice générale de la SEN’EAU.
Les représentants de l’ensemble des partenaires techniques et financiers ayant contribué au projet, à savoir la Banque africaine de développement, l’Agence française de développement, la Banque européenne d’investissement, la Banque islamique de développement et la Banque mondiale seront également présents…
dakaractu.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Stephane dit :

    Souvenons -nous de la fameuse panne de Keur Momar Sarr qui a privé d’eau pendant des semaines, la capitale et une bonne partie du pays le mépris des techniciens et des dirigeants Sénégalais vis à vis de l’expertise Francaise n’a pas tenu longtemps lorsqu’à 4 pattes ces personnes devant le fait accomplit de leur totale incompétence ont du supplier les Francais de venir effectuer cette petite réparation

  2. Le chaman dit :

    C’est vrai ça, l’expertise sénégalaise, cette fameuse expertise claironnée à tout propos, sans doute pour conjurer le sort, ou le maraboutage, on devrait l’inscrire à tout les frontons des édifices publics, mais j’y pense, avoir autant d’expertise, comment se fait-il que la colère gronde partout dans le pays, que les attentes les plus élémentaires des populations ne soient pas satisfaite, bienssûr jje connais la réponse, c’est la faute aux colonisateurs, la France gouverne le Sénégal avec sa marionnette Maky Sall, c’est la faute des autres monsieur, car si nous étions maître de notre destin, nous pourrions tout faire,
    C’était ce que disait le peuple du Soudan lorsqu’il a voté à 99% pour la création de l’état du Soudan du Sud. Regardez 10 ans plus tard, ce qu’il reste de cette belle idée complètement démagogique.

  3. issa gibb dit :

    Les Représentants Techniques et Financiers qui ont contribué à ce projet sont :
    – La BAD
    – L’AFD
    – La BEI
    – La BID
    – La BMD
    Et le gouvernement Sénégalais ou le Roi Mendiant ???
    Enfin, on ne va pas se plaindre si le peuple Sénégalais a accès à un peu d’eau potable, du côté de Louga…
    En attendant un autre projet pour les autres, au Saloum avec ses 4 ans sans eau, par exemple… Ici, Sénégal !

  4. VAVAT dit :

    il y a plus d invités …..a cette inauguration que de  » tuyaux »…..a mon avis…!!!!!!et pour le SINE SALOUM ???? faudra attendre encore combien de temps ????

  5. jean-Marie Dupart dit :

    le problème à venir sera surement la capacité du fleuve Sénégal à fournir de l’eau à tout le monde.
    En effet la demande est de plus en plus forte autant pour l’eau potable que pour l’agriculture irriguée et le volume du fleuve n’augmentera pas dans les années à venir par miracle…. Quant on sait qu’il est aussi utilisé pour les mêmes raisons par les Maliens et les Mauritaniens , un jour nous risquons de voir les niveaux trop bas… Et à ce moment là les choix seront difficiles pour ne pas dire catastrophiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :