LA DETTE DU SENEGAL EXPLOSE

Finances publiques : Le Sénégal dans une très mauvaise posture

Le niveau de la dette publique du Sénégal, estimé à 9 176 milliards en 2020, soit 64% du Pib, commence à prendre des proportions inquiétantes.
En effet, du fait de la raréfaction de prêts concessionnel, le Sénégal a de plus en plus du mal à avoir accès à des prêts sur le marché international et se voit exposé à la fluctuation des taux de change, et au taux d’intérêt.
Ainsi, compte tenu de la situation difficile de ses finances publiques, le Sénégal s’est tourné vers les prêts non-concessionnels. Ce qui a rapidement creusé l’encours de la dette qui passe de 7 138, 5 milliards FCFA en décembre 2018 à 7 825,3 milliards FCFA à la fin de l’année 2019, soit 10% de plus.
En effet, « la hausse du stock de la dette publique est essentiellement imputable aux emprunts commerciaux extérieurs qui se sont accrus de 129% entre 2018 et 2019, suivis des prêts semi-concessionnels qui ont augmenté de 33% sur la même période », a mentionné le document.
Mais selon le ministère des Finances, « l’augmentation des financements semi-concessionnels, l’accès aux guichets BAD et BIRD ainsi que la diversification de la base des investisseurs axée sur les financements innovants liés notamment aux PPP (Partenariat public privé : Ndlr) permettront de faire face à une éventuelle réduction des financements concessionnels étant donné que le Sénégal veut atteindre l’émergence », rapporte Seneweb.
Ibrahima Dieng/senenews.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Diclo dit :

    Ainsi que les gens qui n’arrive plus à se nourrir hélas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :