LE FCFA ET L’ECO…

La nouvelle monnaie devait entrer en circulation cette année et mettre fin au Franc CFA en vigueur depuis 75 ans.

Il y a un an, les présidents français et ivoirien Emmanuel Macron et Alassane Ouattara annonçaient la fin d’un des derniers vestiges de la « Françafrique », le franc CFA en vigueur depuis maintenant 75 ans.
En mai dernier, le projet de loi qui entérine la fin de la monnaie a été adopté en Conseil des ministres, un texte « très attendu » par les pays de l’Union monétaire ouest-africaine: Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.
Il valide la transformation du franc CFA, qui deviendra l’Eco en maintenant la parité fixe avec l’euro, ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des Etats d’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français, une obligation qui était perçue comme une dépendance humiliante vis-à-vis de la France par les détracteurs du franc CFA, conformément à l’accord conclu fin décembre entre la France et les Etats de l’Union monétaire ouest-africaine.
« Il faut compter quelques années encore »
La nouvelle monnaie devait entrer en circulation cette année, mais alors que 2020 s’achève, le franc CFA règne toujours en maître en Afrique de l’ouest.
Pourquoi? « Ce qui bloque, c’est un problème purement politique: il y a des dissensions entre les dirigeants d’Afrique francophone », estime à l’AFP l’économiste franco-ivoirien Youssouf Carrius.
Selon plusieurs observateurs, la Côte d’Ivoire, principale économie de la zone avec le Sénégal, n’est pas particulièrement pressée de faire bouger les choses. Plusieurs fois, son président Alassane Ouattara a défendu le franc CFA, « une monnaie solide », dont la parité avec l’euro, assure une stabilité économique.
Selon l’économiste togolais Kako Nubukpo interrogé par l’AFP, « l’eco n’existe pas encore. Aujourd’hui, nous sommes toujours avec le franc CFA. On a l’impression de tourner en rond ».
Il faut également prendre en compte un problème pratique: l’impression des nouveaux billets. Aucune date n’a pour l’instant été dévoilée pour changer les billets qui sont imprimés par la Banque de France.
« C’est un calendrier africain. Il y aura cette question-là dans les sujets qui seront débattus au prochain sommet Afrique-France en juillet 2021 », assure l’Elysée.
« Nous avons dû réactualiser la feuille de route en raison de la crise du coronavirus et nous donner plus de temps pour travailler sur la convergence. Tous ces processus demandent du temps, il faut compter quelques années encore » avant le lancement effectif de l’eco, résume Lambert N’Galadjo Bamba, conseiller au ministère de l’Economie et des Finances ivoirien.
Olivier Chicheportiche avec AFP.bfmtv.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Stephane dit :

    Sacrés blagueurs ces Africains, me feront toujours rire

  2. issa gibb dit :

    Ils nous ont bassiné pendant plus d’un an avec leur nouvelle monnaie l’ECO qui devait renter en vigueur le 1er juillet 2020 avec des relents anti-franc cfa, anticolonialistes et anti-français bien gradués…
    Avec le ConnoVirus Chinois comme excuse, cet ECO tant annoncé, n’est bien sur pas rentré en vigueur le 1er juillet 2020…
    Et ce cirque dure depuis plus de 30 ans, avec pour la disparition du franc cfa : 1 pas en avant et 3 pas en arrière comme chaque fois et on vient nous enfumer avec des nouvelles réunions à partir du 1er juillet 2021 pour cette nouvelle monnaie Africaine qui n’existe même pas ???
    Il faudrait tout d’abord que les dirigeants Africains aient la volonté de quitter le franc cfa :
    Ce qui n’est pas le cas pour nombreux d’entre eux… Chercher l’erreur !
    Il faudrait ensuite que les dirigeants Africains se dotent des moyens pour battre cette nouvelle monnaie et imprimer les billets de l’ECO, chez eux, en Afrique :
    Ce qui n’est toujours pas le cas, puisque cette monnaie l’ECO n’existe pas…
    Pour simple rappel, les billets Franc CFA sont toujours imprimés par la Banque de France, à Chamalières, dans le département du Puy de Dôme, en France… Chercher l’autre erreur ???
    Entre la non-volonté de quitter le franc cfa et l’impossibilité d’imprimer leur nouvelle monnaie ECO inexistante, on peut dire qu’il n’y a pas une grande volonté des dirigeants Africains de prendre leur indépendance monétaire et financière…
    Peut être même, qu’ils se rendent compte qu’ils sont incapables de prendre leur indépendance monétaire et financière, tant leurs niveaux d’incompétence ou de corruption sont élevés en Afrique…
    Ou encore, ils ont peur de ruiner leurs pays en sortant du franc cfa qui leur assure une stabilité économique auprès des investisseurs étrangers et une sécurité certaine liée à l’€uro, au lieu de prendre leurs envols et leurs responsabilités dans une indépendance et autonomie monétaire et financière où ils risquent d’être vite dépassés, voire arnaqués et ruinés par les requins de la mondialisation bancaire à l’affût des faibles et des non-avertis…
    Facile donc, de critiquer le Franc CFA et de cracher sur l’ancien colonisateur à tout-va …
    Mais pas facile, de quitter le Franc CFA et couper les pont avec la France et l’€uro, en vérité …
    Ce cirque FCFA-ECO comme il est parti, ressemble de plus en plus à une grosse blague et il risque de durer encore de longues années à se mentir à soi-même… Le tout peut faire rire… Pour ne pas pleurer !

  3. bibiche dit :

    Bravo ,bien vu ,tout est dit .

  4. Yvesbzh dit :

    Bonjour Ajax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :