1er BILAN AVANT LE MAGAL

Magal 2020: Déjà 13 morts sur les routes de Touba

A moins de 24 heures du Magal de Touba, 13 décès liés à des accidents de la route ont été enregistrés. La majorité des accidents implique des motos «Jakarta », révèle le colonel Cheikh Tine de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (Bnsp). A noter que pour cette édition du Magal, 360 éléments des sapeurs-pompiers et 80 véhicules d’intervention ont été déployés dans la cité religieuse.
Salla GUEYE – Seneweb.com

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Glock dit :

    Et dire que l’on a peur du Covid …

  2. ivan dit :

    Coté statistiques vis à vis du Covid, il y aura peu d’impacts. Hors de question de critiquer le Magal, de son organisation en total respect des gestes barrière et de mettre en danger une possible reprise des vols internationaux.

  3. Benjamin dit :

    Pourquoi avoir peur puisque les premières images montre le non respect des gestes barrière et de toutes manières un esprit les protèges de la maladie.

  4. Benjamin dit :

    Preuve à l’appuie https://www.youtube.com/watch?v=PxI1gtfzbDU (sauf pour l’esprit)

  5. stephane dit :

    Une fois je suis allé là-bas j’ai pas chopé le covid mais un coup de matraque près du tombeau du faiseur de miracles

    • issa gibb dit :

      Vous avez eu de la chance, Stéphane, de n’avoir pris qu’un coup de matraque près du tombeau de Serigne Touba lors du Magal mouride : Ceux sont les Baye-Fall, les membres d’une branche de la confrérie des mourides, fondée par Cheikh Ibrahima Fall (1858-1930) fidèle talibé et bras droit de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké dit « Khadimoul Rassoul ou « Serigne Touba » (1853-1927) qui sont les « Toutous policiers » ou le  » Bras armé » des mourides, lors du grand rassemblement du Magal, l’anniversaire « Religieux ???  » mouride du premier départ en exil de Serigne Touba au Gabon sur décision des autorités coloniales…

      Les Baye-Fall se distinguent par leurs cheveux tressés en locks de rastas, leurs toges et boubous multicolores avec une large ceinture où ils portaient généralement une arme blanche (poignard, sabre, machette, hache ou serpe, etc…) malgré la non-violence revendiquée par les mourides ???
      Ceux sont les autorités coloniales qui leur ont interdit le port d’armes blanches, entrainant le port de gourdin ou de matraque qui ont remplacé les armes blanches à la ceinture des Baye-Fall…
      => Dans un autre temps, vous auriez pu recevoir un coup de sabre ou de hache, Stéphane !

      Les Baye-Fall se distinguent aussi, par leurs chants religieux monocordes (Zikrs), très tard dans les nuits qui en font chier plus d’un, pour ceux qui travaillent, les lendemains matins, au Sénégal…
      Mais aussi, par leurs consommations d’alcools et leurs productions/consommations et deals de cannabis : Ce qui explique que « Défoncés » à l’alcool et/ou au « Yamba » : Ils aient la matraque, facile ! Le gourdin, aussi !
      Plus dangereux, c’est qu’ils profitent du Magal, pour écouler et vendre leurs productions annuelles de « Chanvre indien ou cannabis » aux fidèles, en ciblant particulièrement les Jeunes pour les initier à la pratique de la fumette de cette drogue, herbe ou « Chit », dite douce qui ne fait rire qu’au début…
      => Après, on s’étonne que les Jeunes rigolent en priant autour de la tombe de Serigne Touba ou qu’ils se tuent, défoncés au volant de leurs voitures à Touba…
      C’est encore une particularité du Mouridisme Sénégalais avec leur « Foi » tourné vers le « Fric » :
      la « FOI-FRIC » Mouride ou les « Marabouts Cadillacs comme on les appelle au Sénégal !

      Si la confrérie mouride est considérée par l’orthodoxie musulmane comme une secte idolâtre de son guide spirituel Serigne Touba au lieu de prier exclusivement Allah : Les particularités mourides, en plus des Baye -Fall, avec les Thiantacounes du défunt Cheikh Béthio Thioune (1938-2019) et les milices du Sultan et Généralissime auto-proclamé Modou Kara Mbacké, ressemblent fortement à des sectes profanes dévoués à des « Fous en liberté » qu’à des « Guides religieux ou spirituels »…
      Enfin, il y a la notion même et escroquerie sans nom du « Marabout  » et du « Talibé » qui rabaisse certains hommes (Talibés) à une fidélité et une obéissance sans faille sur terre à un guide religieux « Marabout » pour que ce dernier facilite le passage (du Talibé) vers l’Au-delà ?????????????
      Quel grand pouvoir, Monsieur les Marabouts ????????????? Cela fait étrangement penser à la propagande Islamique qui promet 1.000 vierges au Paradis pour les combattants-martyrs de la « Foi », par leurs chefs Terroristes pour les pousser à commettre des attentats !
      Notion « Marabout-Talibé » qui sert aussi à des marabouts, comme argument pour jeter des milliers d’enfants Talibés dans l’Esclavage de la mendicité forcée et toutes ses dérives connues au Sénégal : Alors que la mendicité des enfants est interdite par le Prophète Mahomet et dans le Coran ????????????? Chercher l’erreur…
      => La réponse est : « Tout homme qui se prétend ou s’autoproclame « Homme de Dieu » sur terre, est un Escroc ! « … Et les mourides, en 1ère ligne, avant d’être accusés d’être des « Escrocs Assassins » à cause du Covid19 et du maintien du Magal 2020 qu’aucun journaliste Sénégalais ose écrire comme des lâches ou des opiumisés de fausse religion… In chà Allah !
      Pas « In chà Serigne Touba », SVP !

  6. Xx dit :

    De plus, je crois que les Baye-Fall sont dispensés de respecter le « jeûne » pendant le Ramadan. Vrai ou faux ? je ne sais pas…

    • issa gibb dit :

      Bonjour Xx,
      On ne peut pas donner une réponse ferme sur la dispense de respecter le ¨Jeûne » pendant le Ramadan chez les Baye-Fall… Il y a 2 groupes à distinguer parmi eux !
      Dans le passé, la tradition raconte que les Baye-Fall qui travaillaient près de 12 heures par jour dans les champs, étaient dispensés des obligations religieuses musulmanes et donc, de faire le « Jeûne » pendant le Ramadan, pour avoir des forces pour travailler…

      Actuellement, le 7° khalife des Baye-Fall depuis 2007, Cheikh Dieumb Fall, petit fils de Mame Cheikh Ibrahima Fall (1858-1930) recommande le « Jeûne » et les 5 prières journalières aux Baye-Fall qui lui sont fidèles et qui l’écoutent encore, dixit :
       » Sache que le « Jeûne » n’est rentable que si l’on vise l’affirmation de l’existence de Dieu et si l’on veille sur 4 éléments : l’œil, le coeur, l’oreille , l’esprit, en les contrôlant, parce qu’ils sont organes de sens… Tâche aussi de contrôler les autres organes, à ne rien y introduire, qu’il s’agisse d’aliments ou de boissons… Le « Jeûne » est réservé à Dieu qui se charge de sa rétribution et si tu le fais dans le seul but de faire plaisir à Dieu, ceci revêt une signification : Dieu est le « Lointain » et le « Proche » et toi, le demandeur… Sache alors que la distance demeure aussi longtemps que l’on n’effectue pas le voyage… Dieu est certes « Proche », mais il a aussi mis un voile entre lui et certains de ses adorateurs de sorte que leurs yeux ne « Le » voient pas… Mais l’existence de la distance et du voile est atténuée par les propos de certains Sunnites qui affirment qu’on verra Dieu au Paradis, et que par ailleurs, la distance qui nous sépare de « Lui » disparait progressivement par la grâce du « Jeûne »… ??????????????????????????????????????????
      => Ou comment dire en très compliqué qu’il faut faire le « Jeûne » aux Baye-Fall ??? çà s’invente pas ???

      D’un autre côté, il y a une forte dérive marginale de certains Baye-Fall à ne plus respecter les ordres de leur propre khalife, à abandonner les travaux des champs pour pratiquer la mendicité en groupes (Majjal) de plus en plus harcelante et agressive dans les rues, à chanter des chants religieux toutes les nuits (zikrs) à la gloire du fondateur du Bayefallisme, tout en s’adonnant à la consommation d’alcool et/ou de drogues, mais aussi s’exempter des devoirs religieux comme les 5 prières quotidiennes ou le « Jeûne » pendant le Ramadan…
      On peut dire qu’il y a une grave crise identitaire et existentielle dans le mouvement du Bayefallisme, avec d’un côté, le Khalife Cheikh Dieumb Fall et ses fidèles, mais aussi les Mourides qui critiquent les comportements de ces autres Baye-Fall « Rastas dérivants » pour leur divinisation de Cheikh Ibrahima Fall (le talibé de Serigne Touba) pratiquée dans leurs chants (zikrs), leurs consommations d’alcools et de drogues, leurs rejets de la pratique des 5 prières quotidiennes et du « Jeûne » pendant le Ramadan…
      En espérant avoir répondu à votre question…
      Bien cordialement…

  7. Bzh dit :

    Le mouridisme n’est pas une religion,
    C’est une Secte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :