L’ÉCONOMIE DU SENEGAL A GENOUX

L’économie sénégalaise est à genou, ces chiffres qui font peur

Sur le plan sanitaire, l’épidémie montre de réels signes de faiblesse. Mais, l’économie et les Finances publics ont toujours du mal.
L’économie sénégalaise a été frappée de plein fouet par l’épidémie de la covid-19, rapporte igfm. Plusieurs mois après la levée de l’état d’urgence et du couvre-feu etc., les clignotants ne sont toujours pas rassurants. Cette semaine, le ministre de l’Economie parlait même d’une éventuelle dégradation de la prévisions de croissance de 1,1% à 0,7%.
En effet, l’activité économique, à la fin du mois de juillet, a baissé de 3,9% en rythme mensuel. Un recul dû au repli dans les secteurs secondaire (-1,5%), primaire (-3,9%), et administration publique (-19,5). Le secteur tertiaire est le seul à avoir tiré son épingle du jeu avec une progression de 1,9% sur la période. « Sur un an, un repli de 8,0% de l’activité économique est noté », renseigne la Dpee.
Pour les 7 premiers mois de l’année, l’exécution budgétaire s’est traduite par une évolution modérée des ressources, associée à un rythme de dépense soutenu. Les ressources mobilisées à fin juillet 2020 sont évaluées à 1533,2 milliards, soit une hausse de 3%, en glissement annuel.
La lourde masse salariale
Quant aux dépenses, elles se sont établies à 2568,9 milliards, contre 2098 milliards durant la même période de l’année dernière. Soit une hausse de 22,5%. Ce qui révèle un déficit de 1035,6 milliards à fin juillet 2020, contre 609,2 milliards en juillet 2019. La masse salariale, au terme de la période, est à 478,7 milliards.
Et c’est dans ce contexte que le chef de l’Etat compte renouer avec les tournées économiques dans le bassin arachidier (Fatick, Kaolack et Kaffrine). Durant cette période où tous les espoirs de croissance reposent entre les mains des paysans, cette tournée réussira-t-elle galvaniser les troupes et à faire repartir la machine à temps? En tout cas, des risques réels de récession planent sur le pays.
senenews.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Stephane dit :

    Ce pays ne survit qu’avec les aides extérieures, le peu de richesse est très mal géré ,alors économie à genoux ça ne change rien

  2. Yvesbzhr dit :

    Je croyais que les devises apportées par les touristes locaux devaient renflouer les caisses
    C’est , qu’on l’accepte où pas un pays de mendiants patentés ,et ce n’est pas près de changer, tant qu’il y aura des abrutis qui donneront à fonds perdus des milliards,qui même à mettre leur peuple en difficulté

  3. PHILIPPE dit :

    Vous qui vivez au Sénégal, comment cela se passe t-il pour les salariés, y a t-il un dispositif de chômage partiel ou autres?
    Pour les artisans, commerçants, existe t-il des aides?
    Merci pour les précisions

  4. Claudine dit :

    Il n’existe aucun système d’indemnisation du chômage partiel ou autre au Sénégal. Il n’y a aucune cotisation d’assurance chômage. L’interdiction de licencier durant la période de pandémie COVID19 (ordonnance 001-2020 du 8 avril 2020) assortie de l’obligation d’indemniser le chômage technique à 70 % ont été intégralement à la charge des employeurs. Inutile de préciser ce que cela peut donner pour toutes les activités liées au tourisme qui n’ont plus aucun chiffre d’affaire depuis le mois de mars 2020 et ne savent pas quand l’activité pourra reprendre. La seule aide apportée par le gouvernement au secteur du tourisme est la possibilité de prêts bancaires avec un décalage d’amortissement de un à deux ans. Quel entrepreneur sérieux prendra le risque de s’endetter en ayant aucune perspective d’avenir ?

    Quant aux artisans et commerçants, ils ne bénéficient d’aucune aide, mais quasiment tous fonctionnent dans le système de ‘l’économie informelle » et n’ont donc aucune activité « officielle ».

    Comme toujours, seul le système « D » permet de survivre pour attendre des jours meilleurs.

  5. Yvesbzhr dit :

    IPRES
    régime fantôme
    Calculs improbables
    Même quand vous avez raison ,vous avez tort !!!
    Retraites plafonnées etc etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :