IL FAUT STOPPER LE TRAFIC DE BOIS !

Coupe clandestine de bois en Casamance: Abdoulaye Baldé pour une «synergie d’efforts» contre les trafiquants

« Le fléau a atteint des proportions inquiétantes dans les trois régions du Sud ». L’alerte est sonnée par le député-maire, Abdoulaye Baldé, sur le trafic de bois en Casamance.
Interrogé par Le Quotidien, le parlementaire a relevé « la nécessité pour les pouvoirs publics de déployer des moyens colossaux et de faire preuve d’une volonté politique affirmée doublée d’une véritable synergie d’efforts des forces de défense et de sécurité pour y mettre un terme ».
« C’est avec le cœur meurtri que je constate, en parcourant la Casamance naturelle de Gouloumbou à Diogue, la destruction massive de la forêt sous l’œil impuissant des populations et des agents des Eaux et forêts. Autant la résolution du conflit casamançais est importante, autant je crois fondamentale la prise en charge de la préservation des ressources naturelles de ces régions. La prise en charge de ces deux questions est fondamentale pour la résolution du conflit dans sa globalité. C’est un tout qui doit aller ensemble. L’exploitation abusive du bois a été un facteur d’exacerbation du conflit. Il y a le drame de Boffa Bayotte et un sentiment de révolte latent dans le Nord Sindian, dans les départements de Bounkiling et de Médina Yero Foulah, où la coupe abusive de bois a atteint des dimensions inquiétantes », a-t-il ajouté.
lesoleil.sn

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    Il appartient aux CASAMANCAiS de ne pas se laisser faire par les trafiquants !..
    bref de ne pas compter uniquement sur DAKAR pour tenir les frontières.

  2. issa gibb dit :

    En fait, il n’y a que de rares volontés pour que ce trafic de bois s’arrête en Casamance…
    çà rapporte bien, même très bien=> Donc, aucune volonté que çà s’arrête :
    Ni du côté de Dakar, ni de la rébellion casamançaise, ni de la Gambie, ni des 2 Guinées, encore moins des mourides et des Chinois… Rares sont ceux qui veulent que çà s’arrête, en vérité….
    Donc, encore de l’Hypocrisie qui se répète inlassablement sur le trafic du bois en Casamance et cela depuis, plusieurs années désormais…

  3. Reginald GROUX dit :

    Quelques drônes, des camions saisis et vendus au profit de la reforestation, en un mois le trafic est stoppé.
    Cherchez l’erreur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :