PAUVRES UNIVERSITÉS DU SENEGAL

Meilleures universités du monde : Le Sénégal absent du top 1000

Senegal, Dakar, Cheikh Anta Diop University, library

L’université Jiaotong de Shanghai a publié, le 15 août dernier, sa liste des 1000 meilleures universités au monde.
Et pour ce palmarès 2020, le Sénégal ne figure pas dans le top 1000 du classement Shanghai Ranking Consultancy, qui répertorie les meilleures universités du monde, rapporte L’Observateur.
Une situation qui s’explique, selon le directeur de la qualité de l’Ucad, Mamadou Sarr, par un défaut de lisibilité et non un problème de production.
Malick Fall, SG du Saes, renseigne, pour sa part, que le Sénégal n’a pas les mêmes objectifs que les universités occidentales et asiatiques.
Le Classement global de Shanghaï 2020 compare les « 1 000 meilleures universités dans le monde » selon 6 indicateurs.
Il s’agit du nombre de lauréats du prix Nobel et de médailles Fields parmi le personnel, le nombre de chercheurs hautement cités, le nombre d’articles publiés dans les revues Nature et Science, le nombre d’articles indexés dans le Science Citation Index et la « performance » académique (la somme de tous les indicateurs précédents) rapportée à l’effectif d’enseignants-chercheurs et de chercheurs.
seneweb.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Bernard dit :

    Bien sûr que si le nombre de jours de grève des professeurs était comptabilisé, le Sénégal serait dans le haut du classement. Les étudiants ont bien du mérite, en tout cas ceux qui ne peuvent pas se payer des cours particuliers. Ensuite, une fois diplômé, le gros problème est de trouver un job quand on a pas des relations là où il faut.

  2. issa gibb dit :

    Les 2 articles successifs sur les Universités Sénégalaises se détruisent simultanément :
    – Félicitation ! Pour 4 universitaires de Saint Louis, lauréats du 1er prix sur 9 lauréats avec le Concours de l’Université de Bordeaux (France) pour leur mémoire sur l’Intelligence Artificielle en Afrique ???
    – Pauvres Universités du Sénégal qui ne sont pas dans le Top 1000 des Universités Mondiales dans le rapport de l’Université de Shangaï ???
    Dixit : Car elles n’ont pas les mêmes objectifs que les Universités Occidentales ou Asiatiques…
    Quels sont ces autres objectifs des Universités Sénégalaises, SVP ???????????
    Dixit : Le Classement de l’Université de Shangaï 2020 se base sur 6 critères :
    – Lauréats du prix Nobel
    – Lauréats à la médaille Fields
    – Le nombre de Chercheurs
    – Le nombre d’articles publiés dans la revue Science et Nature
    – Le nombre d’articles indexés dans le Science Citation Index ???
    – Et la « Performance » Académique liée au nombre d’Enseignants & Chercheurs
    Là, avec les critères, on comprend mieux pourquoi les « Pauvres » Universités Sénégalaises ne sont pas dans ce Top 1000 de Shangaï !
    Mais, çà sert à quoi un tel classement à la con des Universités dont les objectifs sont d’instruire et former des étudiants dans des études supérieures ???
    Alors que les Autorités Sénégalaises mène une politique de pure volonté à ne pas instruire sa Jeunesse, de ne pas donner de moyens à ses étudiants Universitaires, car un jeune ou un étudiant instruit se révolte…
    Il est plus facile de gouverner un peuple miséreux et ignare… Opiumisé et soumis par des marabouts Islamiques complices et esclavagistes d’enfants talibés pour le grand futur « Emergent sur le papier » du pays…
    Mais, tout cela, on le savait déjà !
    Bravo, aux 4 jeunes étudiants de Saint Louis, probables migrants vers l’Occident pour un Avenir meilleur…

  3. Reginald GROUX dit :

    J’ai essayé de recruter un jeune qui m’a montré ses certificats de trois années d’études à l’UCAD, en philosophie.
    Il ne savait pas qui était Descartes, qu’il confondait avec un autre, et il parlait un français très approximatif.

    • issa gibb dit :

      J’ai un copain qui est professeur à l’Université Bordeaux III en Sciences Economiques et chaque fois qu’on se rencontre en France : Je lui demande si il a des étudiants Sénégalais ou Africains…
      Sa réponse : Ils sont moins nombreux qu’avant, mais ils savent de plus en plus, RIEN !
      Et Sibeth Ndiaye, naturalisée française en 2016, ex-porte-parole du dernier gouvernement d’Edouard Philippe, qui ne connaissait pas Simone Veil qu’elle confondait avec la dernière dame-pipi du musée du Trocadéro et qui voulait faire des ateliers de formation pour apprendre aux Français, à porter un masque de protection contre le Coronavirus ! çà va pas pisser loin, avec de tel bourrin…

  4. jack le tiof dit :

    a part enseigner le coran et faire plaisir aux religieux !!! certains commencent déjà a interdire aux femmes de passer le bac pas besoin de nous faire un dessin c’est plutôt le destin

  5. Ndiaye dit :

    Ils s’en foutent leurs enfants iront au Canada aux États unis ou en France.
    C’est comme pour les hôpitaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :