CHUTE VERTIGINEUSE DU TRAFIC AÉRIEN

Trafic aérien au Sénégal

La reprise du trafic aérien s’est illustrée, au mois de mai 2020, par l’augmentation concomitante des mouvements d’aéronefs (+18,9%), du fret (31,1%) et du nombre de passagers (+7,1%) en rythme mensuel, en relation avec la reprise des vols à l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). Comparativement au mois de mai 2019, le nombre de passagers (-97,2%), les mouvements d’aéronefs (-82,2%) et le fret (-43,6%) ont connu une chute simultanée.
465. C’est le nombre de mouvements d’aéronefs répertoriés au mois de mai 2020 au Sénégal contre 391 au mois d’avril, soit une hausse de mensuelle de 18,9%. D’après les « repères statistiques » de l’Ansd, comparativement à la même période de l’année 2019 durant laquelle il était enregistré 2 616 mouvements d’aéronefs, l’on une chute de 82,2%.
Dans le même, l’agence indique que le nombre total de passagers enregistrés pour le compte du mois mai est de 4 914 contre 4 589 le mois précédent. Ce qui représente une progression de 7,1% sur un mois. Par rapport au nombre de passagers du mois de mai de l’année écoulée (177 382 passagers), l’Ansd note une régression de 97,2%.
Pour ce qui est du fret, l’agence dirigée par Babacar Ndir fait état de 1 776 tonnes au mois sous revue contre 1 355 tonnes un mois auparavant. Cela traduit, à en croire l’Ansd, un raffermissement de 31,1% en variation mensuelle. Par rapport au mois de mai 2019 où il était enregistré 3 148 tonnes en ce qui concerne le fret, la structure relève un recul de 43,6%.
Bassirou MBAYE/leral.net

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. AlphaD dit :

    Churchill avait dit un truc comme ceci : « Je ne crois que dans mes propres statistiques… car c’est moi qui les ai établies ». Si nous avons deux passagers aujourd’hui à l’aéroport de Ndiass et que l’an passé à la même date il n’y en avait qu’un, on peut annoncer sans honte une augmentation du trafic de 100 %. A Paris, on a eut cette chance : 50.200 cette année et 50.199 l’an passé. Aucune augmentation en France; comparez nos chiffres et nos efforts !

  2. Tok dit :

    L’auteur de cet article ridicule manipule des chiffres qu’on ne peut pas comparer avec la crise actuelle, et on ne peut en tirer aucune conclusion.

    De toutes manières, les statistiques sont de pure fantaisie au Sénégal, en particulier sur le tourisme. Avec 1,1 million d’arrivées par avion en 2019, le ministre Sarr annonce 1,7 million de touristes alors que les statistiques officielles sont manquantes depuis 2008…

    Vous verrez que pour 2020, il va annoncer une baisse de 0,002% avec 1,699 million de touristes. Pauvre Sénégal qui vit dans l’aveuglement et le déni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :