SENEGAL ZÉRO DÉCHET

Programme « Sénégal zéro déchet » : une convention signée entre le ministère de l’Urbanisme et la Fondation du PAD

Entre le Sénégal et les déchets, c’est une vielle histoire d’amour. Mais notre pays est déterminé à se débarrasser de ces immondices qui polluent de jour en jour l’environnement. Ainsi, dans le cadre du programme « Sénégal zéro déchet », le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique et la Fondation du Port autonome de Dakar (PAD) ont signé, mardi 14 juillet 2020, une convention de partenariat allant dans ce sens. La cérémonie a été présidée au niveau de la Sphère ministérielle de Diamnadio par le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique Abdou Karim Fofana et le président de la Fondation du Port autonome de Dakar, Aboubacar Sédikh Beye.
En réponse à l’appel du président de la République dans le cadre du Programme « Sénégal zéro déchet », et en synergie avec les structures sectorielles internes du Port, la Fondation du Port autonome de Dakar s’est très tôt impliquée aux côtés de la Direction générale du Cadre de Vie et de l’Hygiène (DGCVHP) et l’Unité de Coordination de la gestion des déchets solides (UCG) pour mieux assumer leur vocation d’entreprise citoyenne en prenant une part active dans la mise en œuvre dudit programme.
La fondation du PAD continuera aux côtés de l’UCG et de la Direction du cadre de vie pour construire ensemble un schéma intégré de gestion des déchets solides partout où se posera cette nécessité pour aboutir : -à l’aménagement des espaces publics urbains ; -au désencombrement et au désensablement d’espaces publics ; -à l’amélioration du cadre de vie des populations, entre autres ; Une bonne gestion du cadre de vie du port et de son environnement a conduit en rapport avec la Préfecture et la ville de Dakar à des opérations de désengorgement, des journées de nettoiement au port au niveau de toutes les zones, le nettoiement du phare des mamelles, le nettoiement du cimetière de Soumbédioune… avec la participation judicieuse et remarquée de l’UCG.
Le Président de la Fondation du port de Dakar note que la convention signée avec le ministère de l’Urbanisme va consolider les acquis existants tout en donnant la possibilité de réaliser d’autres objectifs.
Le président de la Fondation du Port Autonome de Dakar a rappelé quelques engagements de la Fondation qui tournent autour de : -la mise en place d’un dispositif destiné à assurer le service de nettoiement au quotidien -la sensibilisation et la mise en place d’une équipe verte, relais auprès des acteurs -La sensibilisation des acteurs portuaires au système de tri de leurs déchets plastiques/métaux/verres/papiers/ autres cibles. -La sensibilisation des acteurs sur la maitrise des éco-gestes en matière de réduction et de gestion des déchets -La production des supports de communication et de sensibilisation de la gestion et à la réduction des déchets ainsi qu’à l’amélioration du cadre de vie.
Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique Abdou Karim Fofana a indiqué, quant à lui, que la convention avec la Fondation du Port est un partenariat fécond. « Cette collaboration est une contribution bienvenue à la concrétisation de programmes tels que le « Sénégal zéro déchet », mais aussi un outil pour poursuivre l’aménagement et l’amélioration du cadre de vie des Dakarois. Dans l’optique d’une harmonisation de ce programme national dans les structures publiques maritimes, les autorités de la fondation du Port Autonome de Dakar et le ministère ont décidé de conjuguer leurs efforts à travers cette convention pour construire ensemble un schéma intégré de gestion des déchets solides dans l’enceinte du Port et d’amélioration du cadre de vie dans la région de Dakar à travers : -la caractérisation des déchets -la capacitation des acteurs -l’accompagnement des initiatives de promotion de la salubrité et de lutte contre l’insalubrité à l’échelle régionale.
Le ministère de l’Urbanisme s’engage à -élaborer le plan stratégique de gestion des déchets du PAD avec les parties prenantes -Réaliser l’étude de faisabilité sur la gestion des déchets au Port de Dakar -mettre à la disposition un ingénieur génie civil pour le dimensionnement du nouveau système de gestion des déchets du port de Dakar ainsi qu’un géomaticien -mettre en place un dispositif de collecte des déchets assimilables à des déchets ménagers et des déchets industriels banals (DIB) dans l’enceinte du port de Dakar et de ses alentours -promouvoir et soutenir toutes les actions visant à l’amélioration du cadre de vie dans l’enceinte du port et ses alentours notamment en matière de pavage, de nettoiement terrestre des terre-pleins, routes et hangars banalisés et d’aménagements d’espaces verts. -Accompagner à travers sa Fondation, le PAD dans son programme d’habitat social « Un portuaire, un toit ». Cet accompagnement fera l’objet d’une convention spécifique dont les termes seront définis d’un commun accord. Le ministre Abdou Karim Fofana de conclure à l’endroit du président de la Fondation du Port en ces termes : « Monsieur le directeur général, connaissant votre attachement à l’espace vital et au mieux vivre de nos concitoyens, je suis confiant quant au respect des engagements pris et formalisés dans cette convention. De la gestion très dynamique et rigoureuse de la structure que vous dirigez, transparait un style efficace et moderne ».
Moctar FICOU / VivAfrik

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Tak dit :

    Quel blabla !

  2. Yvesbzhs dit :

    ON RÊVE ???

  3. Galips dit :

    Il y a une erreur dans le titre, il faut lire « zéro traitement des déchets ».

  4. jack le tiof dit :

    ils sont incapable de nettoyer leur merde !!! ils crachent jettent leur papier dans la rue ce sont des crassous

  5. issa gibb dit :

    Avec les Jeux Olympiques de la Jeunesse programmés en 2022 au Sénégal
    Il pouvait avoir un espoir d’avoir un Sénégal propre zéro déchets, vitrine au monde pendant quelques jours
    Les Chinois qui crachent partout, ont bien été verbalisé pour qu’ils ne crachent plus au sol dans les rues, un peu avant et pendant toute la durée de Jeux Olympiques à Pékin en 2008…

    Maintenant, que les Jeux Olympiques de la Jeunesse au Sénégal sont reportés en 2026..
    Il y a peu d’espoir d’avoir un Sénégal propre ! Mais, un Sénégal tous déchets et zéro traitement des déchets
    Tant que le gouvernement laissera la gestion des déchets à de centrales syndicales mafieuses comme à Naples en Italie qui font la pluie et le beau temps en matière du ramassage des déchets à Dakar et au Sénégal…
    Tant que le gouvernement ne construira pas de Centrales de ramassage, de tri et de recyclage des déchets ou de destruction des déchets, à Dakar et dans les principales grosses villes du pays…
    Ce qui ne semble pas être sa priorité depuis des années !
    Il préfère laisser le peuple Sénégalais dans sa merde, boucher les évacuations d’eaux usées ou de pluies avec les ordures ménagères, jeter les déchets partout le long des routes, à la sortie des villages ou dans la brousse ou encore tout jeter à la mer ou dans les fleuves avec le plastique qui tue doucement les poissons avec la surpêche…
    Un pays de rêve ??? Mais plein de merde à chaque carrefour, dans ses rues, ses plages, etc… !
    Sans aucune volonté que çà change… Le « Net Day » a vite fait la malle et pris fin au Sénégal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :