ENFANCE: BALANCE TON PORC !

Images et vidéos d’abus sexuels sur des enfants: un portail en ligne permet au Sénégal de les signaler sous anonymat

Le Sénégal dispose désormais d’un portail sur lequel peuvent être signalées des images et vidéos d’abus sexuels sur des enfants. Ce portail a été mis en place grâce a une collaboration entre la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (Cape) et l’Internet watch foundation (Iwf).
Face à des images et vidéos d’abus sexuels sur enfants sur le net, quelle conduite tenir ? En collaboration avec l’Internet watch foundation (Iwf), une association caritative britannique, la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (Cape) a lancé un portail en ligne qui permet de signaler ces images.
«A partir de ce 24 juin 2020, les citoyens du Sénégal ont un mécanisme sûr et anonyme pour signaler les images et vidéos d’abus sexuels sur enfants, sur lesquelles ils peuvent tomber sur internet.»
Citée dans un communiqué de ces deux structures, Ramatoulaye Ndao Diouf, Coordinatrice de la Cape, se réjouit du partenariat. «Il permettra de mieux protéger les enfants exposés aux dangers de l’exploitation sexuelle en ligne», explique-t-elle.
Les photos et vidéos qui seront signalées seront ensuite analysées et retirées par des experts de l’Iwf au Royaume-Uni. «Le nouveau portail en ligne, qui peut être utilisé en français et Wolof, est accessible ici : https://report.iwf.org.uk/sn.
C’est une étape importante vers un internet plus sûr pour tous et il offre une solution sûre et anonyme pour signaler ce genre de matériel si quelqu’un tombe dessus accidentellement en étant sur internet», informe le communiqué.
«Malgré des lois strictes criminalisant les abus sexuels sur enfants, le Sénégal n’avait pas de mécanisme permettant aux citoyens de signaler de l’imagerie d’abus sexuels sur enfants en ligne, pour ensuite l’enlever d’internet. Cette nouvelle coopération entre la Cape et l’Iwf comble ce manque», précise Jenny Thornton, la manager au développement international de l’Iwf.
La conception du portail a été possible grâce à la Bourse offerte par le Global fund to end violence against children (Fonds global pour lutter contre la violence contre les enfants). Il est le 38e portail de signalement Iwf, le 17e à être mis en place en Afrique.
Le Quotidien/homeviewsenegal.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Tiocan dit :

    On oublie les talibés, une fois de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :