450000 MOUTONS MAURITANIENS POUR LA TABASKI

Takaski 2020 : La Mauritanie disposée à octroyer au Sénégal 450.000 moutons

Le ministre mauritanien du développement rural, Dy O. Zein a déclaré que la Mauritanie était disposée à répondre à la demande du Sénégal de lui octroyer 450.000 moutons pour la fête d’Al Adha.
Cette annonce a été faite lors d’une rencontre par vidéoconférence entre le ministre et son homologue sénégalais des ressources animales, Samba N’Diobene Ka, consacrée à l’organisation de l’opération de vente des moutons de sacrifice pour l’année 2020.
Les deux ministres ont par ailleurs évoqué d’autres questions relatives à cette opération, notamment l’ouverture des frontières entre les deux pays pendant 90 jours répartis en deux étapes, 45 jours avant la fête et 45 jours après la fête, afin de permettre aux éleveurs mauritaniens de pouvoir vendre leur bétail restant après la fête.
Trois points de passage ont été fixés au niveau de Rosso, Boghé et Matam à Tifondé Civé.
Le ministre sénégalais a déclaré que son pays assurera aux éleveurs mauritaniens toutes les conditions de confort et de sécurité sur le territoire sénégalais, leur facilitera le transport et les dispensera des taxes et des droits de douane liés à l’opération.
Il a ajouté que chaque camion transportant le bétail destiné à cette opération sera muni d’un laissez-passer spécial afin d’éviter d’éventuels obstacles.
Des points de vente ont été fixés, dotés de points d’eau, d’éclairage et d’aliments de bétail, en plus du respect des dispositions sanitaires exigées en période du covid-19 afin de préserver la santé des marchands de bétail et les éleveurs tout au long de cette période.
Ndarinfo avec saharamedias.net

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    La course au mouton de la Tabaski au goût de carton pour les pauvres et au mouton le plus gros au goût de fourrage des riches pour épater l’entourage, avec la cupidité et l’anarchie ambiante, ne prévoient rien de bon et de salutaire en ces temps de Coronavirus Chinois au Sénégal, cette année particulière…
    D’autant plus que cette fête religieuse, est devenue qu’une fête païenne du « M’as-tu-vu » avec des dépenses outrancières pour épater ses voisins, dans un « Orgueil Sénégalais » imbécile et mal placé qui endettent des familles entières pour toute l’année jusqu’à être dans l’impossibilité de scolariser tous leurs enfants avec cette pratique de la religion qui tourne à de la pure connerie païenne, sans plus aucune religiosité…

    La période de la Tabaski, çà me rappelle toujours une anecdote vécue :
    – Un copain est allé se plaindre à l’imam de son quartier, qu’il n’avait pas les moyens de s’acheter un mouton pour la Tabaski, cette année-là, en 2014…
    – Réponse de l’imam, dixit : « Tu dois vendre tes meubles pour t’acheter et sacrifier à Dieu (Allah) un mouton, sinon tu ne seras pas avec toute ta famille protégeait par lui (Allah), cette année… »
    – Présent, je rétorquais à cet imam : « Vous ne voulez pas qu’il vous vende sa femme, non plus !  »
    Cet imam ne m’a plus jamais salué ou adressé la parole dans le village, après…
    Comme quoi, ces mecs en robe, généralement imbus de leurs personnes et de leurs fonctions, n’ont pas beaucoup de tolérance à la misère et aux problèmes du peuple, ni d’humour, ni de savoir-vivre…
    Ils ne savent que sauvegarder leurs autorités et leurs privilèges par l’ignorance et la soumission du peuple :
    Pourtant, Tout homme qui s’autoproclame « Représentant de Dieu » sur terre, n’est qu’un Escroc !

    Maintenant, je ne suis pas contre une bonne tranche d’épaule de mouton ou une belle côte de mouton, même si pour manger de la viande, il faut tuer la bête ! Au grand dam des végétariens ou des conditions qui sont trop souvent encore barbares pour tuer ces pauvres bêtes, êtres vivants et créatures divines, elles aussi…
    La Tabaski commémore le sacrifice de son fils Isaac par Abraham comme preuve de sa soumission à Dieu, l’enfant remplacé in extrémis par un mouton qui passait par là et s’était coincé les cornes dans un buisson ??? Le mot « Soumission est lâché et cette histoire a été raconté et encore racontée chez les musulmans, les juifs et les chrétiens et beaucoup de croyants sacrifient des moutons à ce rituel hors d’âge, commettant un génocide animalier meurtrier annuel dans un beau cirque orgueilleux et païen décrit ci-dessus…
    C’est prendre les gens pour des cons, comme si Dieu pouvait demander à un père de lui sacrifier son fils ???
    En Occident, de nombreux jeunes musulmans ou juifs ont abandonné ce rituel, mais chez les Arabes et les Africains musulmans, cette tradition reste profondément ancrée, mais si elle est déviante de la religion musulmane comme au Sénégal…

    Enfin, si c’est pour manger un peu de viande, une fois dans l’année, en restant humble et en arrêtant tout ce cirque païen pour la Tabaski : Qu’il en soit ainsi, sans trop faire souffrir les bêtes en les assommant avant de les égorger… Et ne pas oublier de donner un peu de viande aux enfants Talibés affamés qui en ont besoin pour reprendre des forces en ces temps de pandémie du Covid19…
    Allah, le Tout-Puissant vous le rendra et reviendra peut être protéger le Sénégal, si il n’est pas mort du Coronavirus Chinois, lui aussi ! Mais inutile de se soumettre à lui, il suffit de le prier pour lui rendre grâce…
    La « Soumission » ! C’est là, tout le mensonge, supercherie et autre escroquerie des religieux Islamiques et Maraboutiques Sénégalais … Un Homme qui se soumet est un lâche ou un con, ou les 2, Mon Capitaine !
    Bonne Tabaski à tous !

  2. Beatrice BRUN dit :

    J’adhère complètement au commentaire d’Issa.
    Il est également possible de donner de l’argent pour une bonne cause à l’occasion de l’aid el kebir, par exemple , payer une annuité de loyers d’une famille tres endettée, regler un arriéré de soins de chimiothérapie etc… bien entendu, à l’unique condition que le mouton Belier soit ÉPARGNÉ ❗❗❗
    Les MUESLIM VEGAN adoptent ce comportement et que Dieu les protège ❗☀️

  3. Stephane dit :

    En plus des chiffres qui ne veulent absolument rien dire,très souvent le Sénégalais parle pour faire plaisir à son auditoire,s’écouter parler ou ou pour mentir éhontément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :