EXPORTATIONS EN HAUSSE

Hausse des exportations en variation trimestrielle

Les exportations de biens sont évaluées à 564,3 milliards FCFA au premier trimestre de 2020 contre 482,7 milliards FCFA un trimestre auparavant, soit une hausse de 16,9% (+81,7 milliards), selon un rapport de la Direction de la Prévision et des Etudes Economiques (DPEE).
Cette progression est imputable aux produits alimentaires (+63,5 milliards), aux produits pétroliers (+7,3 milliards), aux « engrais minéraux et chimiques » (+5,1 milliards) et au ciment (+3,2 milliards), dont les quantités vendues se sont respectivement accrues de 44,1%, 34,9%, 388,6% et 20,0%.
Concernant les produits alimentaires, la hausse s’explique, principalement, par l’amélioration des ventes à l’étranger de produits arachidiers (+46,6 milliards), de légumes frais (+14,7 milliards) et de produits halieutiques (+1,9 milliard). Toutefois, cette hausse des exportations est amoindrie par le repli des exportations de titane (-7,6 milliards), d’acide phosphorique (-3,6 milliards) et d’or non monétaire (-2,3 milliards).
En glissement annuel, les exportations se sont confortées de 1,6% (+9,0 milliards), traduisant, essentiellement, la hausse des ventes à l’étranger de produits alimentaires (+45,3 milliards), de titane (+3,1 milliards) et de zircon (+1,5 milliard). Le renforcement des exportations de produits alimentaires est tributaire de la hausse des prix de 35,2% malgré une diminution des quantités exportés de 6,6%.
Quant à la progression des exportations de titane et de zircon, elle est due aussi bien à un renforcement de l’effet quantité (respectivement 5,2% et 7,0%) et de l’effet prix (respectivement 21,5% et 3,3%). La tendance haussière est, cependant, amoindrie par le recul des ventes à l’extérieur d’acide phosphorique (-27,7 milliards), d’or non monétaire (-13,1 milliards), d’« engrais minéraux et chimiques » (-8,2 milliards) et de produits pétroliers (-7,5 milliards).
Le repli des exportations des produits pétroliers reflète une baisse des quantités (-8,3%). S’agissant des exportations du Sénégal vers l’UEMOA, elles sont évaluées à 108,4 milliards au premier trimestre de 2020 contre 82,1 milliards au trimestre précédent, soit une hausse de 32% (+26,3 milliards). Elles ont représenté 19,2% des exportations totales du Sénégal contre 17,0% au quatrième trimestre de 2019.
La part du Mali, principal client du Sénégal dans l’Union, est évaluée à 48,5% au premier trimestre 2020 contre 53,5% un trimestre précédent. Les exportations en destination de ce partenaire portent, essentiellement, sur le ciment avec une part estimée à 35,0%.
pressafrik.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *