AIR SENEGAL REVOLERA PIANO

Air Sénégal sans Londres ni Genève cet été

Face au développement de la pandémie de Covid-19, la compagnie aérienne Air Sénégal a reporté à la fin octobre le lancement de ses nouvelles liaisons vers Londres et Genève.
Alors que le Sénégal vient d’enregistrer un 13eme décès du coronavirus et a fermé ses frontières jusqu’à la fin du mois, la compagnie nationale basée à l’aéroport de Dakar-Blaise Diagne et clouée au sol depuis le 21 mars a reporté au 25 octobre 2020 le lancement de sa nouvelle ligne vers Londres-Stansted, initialement prévu le 26 juin. Les trois vols par semaine opérés en Airbus A321 pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires (full flat) et 149 en Economie (avion pris en leasing chez Carlyle Aviation) restent programmés, avec selon Airlineroute des départs toujours mardi, vendredi et dimanche à 0h15 pour arriver à 6h25, les vols retour quittant la capitale britannique à 7h50 pour se poser à 14h05 (durée de vol moyenne 6h10). Air Sénégal sera sans concurrence sur cette ligne, la quatrième vers le Vieux continent après celles à destination de Paris-CDG, Marseille et Barcelone.
La cinquième, vers Genève-Cointrin, verra finalement le jour le 26 octobre au lieu du 18 juin initialement annoncé : avec là aussi des horaires presqu’inchangés, l’A321 décollant à 0h40 pour arriver à Genève à 8h25, et repartant de Suisse à 9h55 pour arriver à Dakar à 13h50. Air Sénégal sera là aussi sans concurrence.
Selon son site, les vols restent suspendus sur les destinations suivantes :
Paris : du 18 mars au 11 juin 2020
Barcelone : du 15 mars au 11 juin 2020
Marseille : du 18 mars au 11 juin 2020
Casablanca : du 17 mai au 11 juin 2020
Nouakchott : à partir du 17 mars jusqu’à nouvel ordre
Praia :à partir du 18 mars jusqu’à nouvel ordre
Bissau :à partir du 18 mars jusqu’à nouvel ordre
Bamako : à partir du 21 mars jusqu’à nouvel ordre
Niamey : à partir du 21 mars jusqu’à nouvel ordre
Ouagadougou, Abidjan et Banjul, Conakry, Accra et Lagos : les vols sont suspendus jusqu’au 17 Mai
La compagnie sénégalaise avait officiellement lancé en novembre dernier son « hub » de Dakar ; outre l’Europe, elle y propose aujourd’hui deux lignes domestiques (Ziguinchor et Cap Skirring), ainsi que des routes régionales vers Abidjan (Côte d’Ivoire), Accra (Ghana), Bamako (Mali), Banjul (Gambie), Bissau (Guinée Bissau), Casablanca (Maroc), Conakry (Guinée), Lagos (Nigeria), Niamey (Niger), Nouakchott (Mauritanie), Ouagadougou (Burkina Faso) et Praia (Cap-Vert). Air Sénégal prévoit également de desservir les Etats-Unis (New York, Washington).
Lancée en 2018, Air Sénégal exploite deux Airbus A319, deux A330-900, deux ATR 72-600, un Boeing 737-500 pris en leasing, et elle compte louer deux A321 chez Carlyle. En marge du Dubaï Air Show 2019, elle avait levé l’option d’achat sur deux autres A330neo, transformé en une commande de huit A220-300 au prix catalogue de 732 millions de dollars ; les premières livraisons sont attendues en 2021.
François Duclos/air-journal.fr

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. DNR dit :

    Avant de relancer ses vols Air Senegal devrait déjà répondre à ses clients qu’elle laisse tomber sans leur rembourser les billets vendus et non honorés. Les Clients ne doivent plus emprunter cette compagnie avant toute régularisation. Histoire de leur apprendre l’honnêteté.

  2. Galips dit :

    Beaucoup de dates dans cet article mais il en manque une, celle du dépôt de bilan.

  3. Capskir dit :

    DNR, je suis entièrement d’accord avec vous et dans le même cas, impossibilité totale de les joindre afin de se faire rembourser ou bien d’obtenir un avoir pour un billet acheté bien avant les annulations des vols. Au lieu de créer de nouvelles lignes, ils feraient mieux de faire fonctionner correctement celles existantes et d’améliorer leur service clientèle qui est totalement absent. Cet compagnie ne respecte jamais ses clients. A fuir absolument… Espérant le retour de Corsair

  4. Filou dit :

    Tiens bizarre un certain URSAT qui défendait AIR SENEGAL au mois de février, et qui insultait ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui et préféraient voyager avec d’autres compagnies, ne se manifeste plus , au vu de tous les problèmes qui continuent à y avoir avec cette compagnie ! Jamais de remboursement, impossibilité de joindre cette compagnie, et j’en passe, il n’a qu’à lire tous les posts des gens qui se sont fait « avoir » Une belle arnaque ! Air Sénégal dépôt de bilan assuré ! quand on se fiche de la gueule des gens…cette cie va bientôt ne plus exister !!! Où est il confiné cet Ursat ?

  5. Tak dit :

    Hélas ! Pour une fois que le Sénégal a monté une compagnie aérienne en se donnant les moyens financiers, ce virus a tout mis par terre.

    Le virus seul? Non. Le manque de professionnalisme, le je-m’en-foutisme et le mépris du client ont déjà entaché la réputation de cette compagnie. DNR a raison. Il suffit de lire les commentaires des clients (y compris sénégalais) sur la page Facebook Air Sénégal et ailleurs. Un comportement et une mentalité typique du pays qui ne changeront pas facilement.

    C’est la troisième tentative de création d’une compagnie nationale. La précédente, Séné-galère, était une sorte d’avorton difforme créé sur la demande de papa à son fils incompétent, ministre du ciel et de la terre. Il ne pensait qu’à placer des copains susceptibles de lui rétrocéder des cadeaux.

    D’ailleurs, l’incompétence et le laxisme sont les deux mamelles des compagnies africaines. Que d’anecdotes je pourrais vous raconter par exemple sur Air Afrique -le Ndiaga Ndiaye du ciel-, que j’ai bien connu avant qu’elle ne s’effondre.

    Je souhaite sincèrement que les défauts de gestion d’Air Sénégal soient corrigés afin que cette compagnie survive. Mais je ne suis pas très optimiste.

  6. Ndiaye dit :

    Quand on a du mal à gérer soi meme sa compagnie aerienne jusqu’à aller appeler un canadien au secours, on doit etre plus humble avant de donner des leçons.

  7. Capskir dit :

    L’intelligence c’est de savoir bien s’entourer, peu importe la nationalité de la personne. Mieux vaut une personne compétente d’une autre nationalité plutôt qu’un local incompétent …

  8. Capskir dit :

    C’est vrai que le Sénégal est un grand spécialiste de la gestion des compagnies aériennes. Combien de dépôt de bilan, ces dernières années ?? Alors question humilité ….

  9. le Chaman dit :

    C’est bien ça le drame ici. Quand on veut péter plus haut qu’on a le cul, on se casse la gueule.
    Pour jouer dans la cour des grands, il faut se donner les moyens, et ce n’est pas seulement une question d’argent, mais de savoir faire, de mettre les compétences là où il faut. Pas mettre ses petits copains et les protégés des hiérarques, et aujourd’hui on voit le résultat.
    Une compagnie aérienne qui se débat avec un staff totalement incompétent. C’est dans la difficulté que l’on vois le savoir faire d’une entreprise. Encore des milliards qui vont partir en fumé. Dommage….

  10. sarabanding dit :

    Une fois de plus, Ndiaye dit n’importe quoi et est complètement à côté de la plaque avec ses réflexions dépourvues de tout réalisme !!!! Bien recadré par Capskir… et vlan !!

  11. Tak dit :

    Ndiaye, cite moi une entreprise créée par un Sénégalais, gérée par des Sénégalais et qui fonctionne bien en faisant des bénéfices. A part la secte mouride bien sûr.

  12. Simonet dit :

    Comme toutes les compagnies Air Senegal aura du mal à remonter la pente hélas
    En espérant que les prix ne vont pas flambés car cela ferait encore plus de mal à l’économie touristique du pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :