DU CHANGEMENT CONCERNANT LES BOULANGERIES

Rassemblements dangereux devant les boulangeries: Ce qui a été décidé !

L’affluence devant les boulangeries, en cette période d’épidémie du covid-19, fait craindre le pire. Pour y remédier, le ministre du Commerce s’est réuni, ce dimanche, avec les acteurs de la boulangerie.
Ainsi, plusieurs mesures seront mises en œuvre pour essayer de corriger l’épineux problème. «Nous venons de sortir d’une réunion avec le ministre. Ce qui a été décidé, c’est de mettre des kiosques et faire des livraisons à domicile. Nous allons essayer de pallier à tout cela», a indiqué Amadou Gaye président de la Fédération nationale des boulangers (Fnbs).
Joint par iGfm, il explique qu’avec l’appui de leur ministre de tutelle, ils mettront une centaine de kiosques sur le marché. «On va lancer cela dès mercredi au plus tard.
Aussi, il ne pourra plus y avoir plus 5 clients dans l’enceinte de la boulangerie. «Ce sont de nouvelles décisions qu’on a prises. Et nous avons donné des instructions aux boulangeries pour qu’elles changent de comportement», a ajouté le patron de la Fnbs.
Ces mesures suffiront-elles vraiment à réduire drastiquement l’affluence devant les boulangeries ?
IGFM
Astou Sall/galsen221.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Stephane dit :

    Wade a supprimé tous les kioques vendant le pain, les vendeurs pouvaient y ajouter de la mayonnaise, du beurre,du pinton (paté de sardinelles ) ou du chocolat , très pratique ça débitait donc très peu de chance de tomber malade avec des produits avariés

  2. issa gibb dit :

    Très bonne décision ! Que ce retour à la dispersion des points de vente de pains pour arrêter ses grosses files d’attente, très contaminatrices devant les boulangeries….
    Après avoir interdit tous les points de ventes de pain avec tous leurs livreurs au prétexte de limiter les déplacements ??? Le gouvernement revient enfin à la Raison, comme quoi quand ils réfléchissent un peu, ils comprennent les risques et les dégâts après leur connerie, de ne laisser que les boulangeries ouvertes, créant des gros rassemblements de personnes dans des files d’attente interminables, au lieu de les disperser les habitants dans plusieurs points de vente du pain…
    Quand à la livraison du pain, directement chez l’habitant, par des livreurs qui gardent ses distances en livrant le pain, c’est aussi une bonne mesure, déjà appliquée ailleurs, comme les « portages  » des repas aux personnes âgées qui sont seules chez elles et confinées…
    Maintenant, il ne faudrait pas non plus, que les pandores se servent encore du décret très flou de l’interdiction de circulation des véhicules de transport, et verbalisent les livreurs de pains, parce qu’ils sont avec des véhicules de transports « alimentaires »… Car à ce qu’on comprend, les pandores verbalisent en ce moment du Covid19, a tout va et tous les prétextes sont bons pour verbaliser à tout va… Ici, Police Sénégal !

  3. Dédé dit :

    Bon… va y avoir du pain sur la planche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :