LOCAUX, SUISSE ET FRANÇAIS DANS LA MAFIA CHINOISE DU BOIS

Trafic de bois précieux au Sénégal : qui sont les deux Français cités ?

Les deux hommes travaillaient dans une société accusée d’avoir exporté illégalement 315 000 tonnes de bois de rose de la région de Casamance, au Sénégal.
Le 2 avril dernier, Le Point Afrique révélait qu’un homme d’affaires suisse, Nicolae Bogdan Buzaianu, était soupçonné d’avoir abattu illégalement, entre 2014 et 2017, des milliers de tonnes de bois précieux avec la complicité de l’ancien président de Gambie Yahya Jammeh. Le bois de rose, une espèce protégée, était exporté via le port de Banjul, en Gambie, pour être commercialisé en Chine. Les troncs ne provenaient pas de Gambie, mais du pays voisin, le Sénégal. Plus précisément de Casamance, région en proie à un conflit armé. Ce « commerce » (qui aurait rapporté 163 millions de dollars) permettait aussi de financer une organisation séparatiste, le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). En juin 2019, l’ONG Trial International a dénoncé ce trafic auprès du ministère public de la Confédération à Berne. Mais, la justice suisse prenant apparemment son temps pour se saisir du dossier, Trial International a alerté la presse en mars 2020.
Des virements en liquide
En Gambie, en revanche, l’enquête suit son cours depuis la chute de l’ancien président, contraint de fuir son pays en 2017, après sa défaite aux élections présidentielles. Et d’autres noms apparaissent, comme ceux de Dragos Buzaianu, le neveu de Nicolae Bogdan Buzaianu, directeur de l’entreprise Westwood, exportatrice du bois de rose, et du Français Anthony Panetta, administrateur de l’entreprise. Ils auraient reconnu que « la majorité du bois exporté depuis la Gambie provenait de la Casamance, dans le sud du Sénégal ». Devant la commission d’enquête, qui se penche sur les agissements de Yahya Jammeh, Anthony Panetta a admis qu’il « traitait » avec un haut responsable militaire, proche de l’ancien président. En clair, il effectuait des versements en liquide ou par virement bancaire à un chef militaire.
Interrogé sur cette pratique, Anthony Panetta a répondu que, pour un Français, elle était « très étrange » mais que la Gambie semblait avoir « des règles différentes ». Un autre Français apparaît dans le dossier, Gabriel Akram Nakhleh, qui aurait, selon Radio France Internationale, occupé les fonctions de « premier secrétaire ». Dragos Buzaianu, Anthony Panetta et Gabriel Akram Nakhleh « auraient géré les affaires courantes de Westwood et mis la pression sur les acteurs locaux du commerce de bois pour qu’ils exportent leur production via Westwood », écrit encore RFI.
Si Anthony Panetta ne mentionne pas ses coordonnés, en revanche, Gabriel A. Nakhleh, très visible sur les réseaux sociaux, se présente sur LinkedIn comme « Navy officer at Ministère de l’Environnement » et se déclare domicilié à Monaco. Simple coïncidence ? Le Suisse Nicolae Bogdan Buzaianu s’est longtemps présenté comme le consul honoraire de Gambie dans la principauté. Dans un article paru le 14 avril dernier, le site d’investigations suisse Gotham City déplorait que Gabriel Akram Nakhleh ne répondait pas à ses messages. Le Point Afrique n’a pas obtenu non plus de retour de la part de Gabriel A. Nakhleh. En revanche, le ministère de la Transition écologique et solidaire (le nom actuel de l’ancien ministère de l’Environnement) nous a répondu le 22 avril que « M. Nakhleh, après plusieurs années de disponibilité, a été réintégré dans les effectifs de la Transition écologique et solidaire en février 2019 en tant qu’administrateur des affaires maritimes (statut militaire) puis, compte tenu d’éléments liés à une enquête en cours, a été suspendu depuis le 25 octobre 2019 ». Toutefois, le ministère ne souhaite pas commenter davantage cette affaire en cours.
Ian Hamel/lepoint.fr

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Alioune Gueye dit :

    Tout ce pillage s’est passé sous le nez et a la barbe des autorités sénégalaises .C’est triste et révoltant .

  2. trevidic dit :

    Rien de nouveau en fait sur un trafic qui alimente en argent pas uniquement le « mouvement dit d’indépendance  » ,mais aussi différents pays qui ne » souhaitent pas commenter « ……
    Ne rien voir,ne rien dire , ne rien entendre , et dans dix ans la casamance devrait chanter « que le désert arrive » faute de bois .,tout cela pour hypothéquer l’avenir !
    Incroyable !……

  3. Tiocan dit :

    Un français avec un nom bien français et un suisse avec un nom bien helvétique.

  4. issa gibb dit :

    Si je lis bien, ceux sont 4 personnes étrangères qui sont cités, dans cet article sur le trafic de bois en Casamance :

    – Un Suisse : Nicolae Bogdan Buzaianu, avec un nom qui sonne comme en €urope de l’Est ou un gitan Rom ???
    trafiquant qui aurait abattu entre 2014 et 2017 des tonnes d’arbres de bois rares en Casamance au Sénégal ??? Avec la complicité de l’ex-président Gambien , Yaya Jammeh ??? Via le port de Banjul pour la Chine… En plus de se présenter comme Consul honoraire de la Gambie, domicilié à Monaco ???

    – Le neveu du précédent : Dragos Buzaianu, avec un nom qui sonne tout autant €uropéen de l’Est ou gitan Rom ??? Sans nationalité précise dans cet article ??? Directeur de Westwood  » Bois de l’Ouest », société exportatrice de bois de rose, destinée au marché Chinois avec la bénédiction de Tonton Nicolae et Jammeh…

    – Le français : Anthony Panetta, avec un nom qui sonne bien la mafia Italienne ou Sicilienne ou Corse ??? Administrateur de la Société Westwood qui avoue que le bois de rose abattu, provenait majoritairement de la Casamance au Sénégal… Et qu’il donnait de belles enveloppes à un haut gradé militaire Gambien pro-Jammeh pour le transport du bois à travers la Gambie, via le port de Banjul à destination de la Chine…

    – Un autre français : Gabriel Akram Nakhleh, avec un nom qui ne sonne pas très français, plutôt arabisant ??? Mais tout le monde sait que la France est connue pour être une terre d’accueil et que beaucoup de truands en profitent ??? Premier secrétaire de la société Westwood et domicilié à Monaco comme tonton Nicolae Bogdan Buzaiani ??? Avec un statut militaire d’administrateur aux affaires maritimes du ministère français de la Transition écologie & solidaire (ex-ministère français de l’Environnement) ??? Administrateur militaire français domicilié à Monaco, mis en indisponibilité pendant les années concernées, réintégré en février 2019 et suspendu en octobre 2019 à cause de l’enquête dans le trafic de bois en Casamance pour la Chine ??? çà ne s’invente pas ???

    En tout premier lieu, il est incontestablement que c’est bien la Chine qui est la commanditaire, l’importatrice et la payeuse des bois rares de Casamance : Mais çà tout le monde le sait et ferme les yeux, pour accepter un scandale écologique énorme du à la déforestation sauvage de la Casamance, poumon de cette région ???

    Puis, il y a les profiteurs de cette déforestation de la Casamance, avec même des personnes cités…
    Mais c’est article est en retard d’une guerre et s’occupe de la période du trafic de bois en Casamance de 2014 à 2017 à l’époque du dictateur gambien Yaya Jammeh et ses 4 complices présumés devant une Justice lente et toujours en retard d’une guerre !
    Car depuis, le trafic du bois en Casamance a repris de plus belle :
    Après l’assassinat de 16 coupeurs de bois, les autorités sénégalaises ont pourtant retiré l’Armée Sénégalaise de Casamance ???…Des mauvaises langues racontent que le président sénégalais Macky Sall et le nouveau président gambien Adama Barrow se sont entendus pour se partager les enveloppes chinoises à 50/50 directs dans leurs poches… Que la mafia Mourido-Chinoise a repris de plus belle, la déforestation de la Casamance, sans aucun soucis pour l’avenir des générations futures sénégalaises et Africaines de l’Ouest… Ainsi que la rébellion Casamançaise pour financer sa rébellion, ses armes et ses combattants… Ou encore, les 2 Guinées pour faire du charbon de bois… Et si maintenant, on nous dit qu’il y a aussi des Suisses et des Français sur le coup et même un militaire français ??? … Le Monde est aux mains des pourris !… Pauvre Casamance !…

    Tandis, que l’écologiste Haïdar el Aly, habitant de la Casamance et ex-ministre sénégalais de l’Ecologie, qui a été le premier à dénoncer la déforestation de la Casamance et qui a été débarqué de son poste pour çà par la pression mouride sur Macky Sall…. Il vient d’être curieusement nommé fin 2019, à la reforestation du projet « utopique » de la Grande Muraille Verte (GMV) dans le Nord Sénégal pour l’éloigner de la Casamance ???
    Tout comme, il faudrait que les autorités €uropéennes, Françaises ou Suisses arrêtent de donner des papiers de multi-nationalités à des truands et autres pourritures humaines qui leur permettent de commettre des méfaits aussi graves que le trafic de bois rares et la déforestation de la Casamance, qui discréditent encore une fois de plus, les Occidentaux, la France ou la Suisse, sans oublier Monaco, par rapport aux peuples Africains qui voient le pillage de leurs richesses naturelles, à cause d’une poignée d’enculés de truands véreux qui détruisent la planète, complices de la Chine ! En taule à perpétuité ou à mort, les Maudits !

    • Galips dit :

      Vous avez certainement noté, comme moi, lorsque ce sujet est abordé, le silence assourdissant des abruti(es) qui viennent régulièrement parler du « pillage »de la colonisation.

  5. Auberson dit :

    Nicolae Bogdan Buzaianu n’est pas un nom Suisse. Son origine est roumaine et il a malheureusement réussi à obtenir un passeport suisse, Hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :