LA LOI SUR LE PLASTIQUE ASSOUPLIE

Assouplissement annoncé de certaines dispositions de la loi sur le plastique

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a fait part samedi de l’assouplissement de certaines dispositions à « fort impact économique et social » de la loi sur les déchets plastiques qui va entrer en vigueur ce lundi, en raison de la pandémie du Covid-19.
« Conformément aux effets transitoires de cette loi, celle-ci entrera en vigueur le 20 avril 2020, soit trois mois après sa publication au Journal officiel intervenue le 20 janvier dernier’’, a-t-il dit lors du point du jour sur la pandémie du Covid-19 tenu au ministère de la Santé et de l’Action sociale.
Le ministre a rappelé que le chef de l’Etat a promulgué le 2 janvier 2020 la loi 2020 04 relative à la prévention et à la réduction de l’incidence sur l’environnement des déchets plastiques.
« Dans ce contexte marqué par la pandémie du Covid-19, le ministère de l’Environnement et du Développement durable, sur instruction des plus hautes autorités, a jugé nécessaire d’assouplir l’application de certaines dispositions de la loi qui ont un fort impact économique et social », a-t-il noté.
Il s’agit notamment, de l’interdiction et de la production d’eau en sachets, a précisé le ministre. Selon lui, ‘’il a été convenu après études et concertations que les unités régulièrement autorisées par le ministère en charge du Commerce seront recensées et accompagnées pour éviter que l’entrée en vigueur ne mette un terme à leurs activités’’.
‘’Ces unités pourront exceptionnellement continuer leurs productions jusqu’à la fin de cette pandémie du Covid-19’’, a-t-il précisé. Durant cette période, a-t-il souligné, son ministère travaillera en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés pour trouver des voies et moyens de réduire l’incidence sur l’environnement des sachets d’eau sur toute l’étendue du territoire national.
Selon lui, ‘’il y va du succès du programme zéro déchet du Président de la République, au regard de la proportion importante des déchets plastiques dans le volume total des déchets produits chaque jour dans nos villes et villages’’.
« La production et l’importation des produits plastiques à usage unique seront interdites, de même que l’importation des déchets plastiques’’, a signalé le ministre de l’Environnement.
Dans cette perspective, Abdou Karim Sall a invité toute la population à se mobiliser pour gagner la bataille contre le Covid-19 et celle contre le péril plastique qui constituent, a-t-il dit, à la fois, un défi sanitaire, économique, social et environnemental.
‘’Dans ce contexte particulier qui exige des mesures exceptionnelles, il a rappelé que le ministère de l’Environnement et du Développement durable est engagé aussi dans la riposte contre le Covid-19.
En effet, conscient de la situation, il dit avoir pris ‘’très tôt’’ des mesures préventives en instruisant les services compétents de son ministère de fermer les parcs et réserves des ‘’lieux d’écotourisme où les contacts entre les populations et la faune sauvage sont permanents’’.
De même, le ministre de l’Environnement affirme avoir demandé un renforcement de la surveillance de la qualité de l’air et une diffusion quotidienne de l’indice de la qualité de l’air en vue de permettre aux populations de se prémunir contre les risques d’exposition à la pollution atmosphérique source d’infection aiguë.
Aussi, dans ce contexte de pandémie caractérisé par une recrudescence des soins de santé, M. Sall a jugé opportun de rappeler la nécessité d’accorder ‘’une attention particulière aux déchets biomédicaux (…) dont le traitement écologiquement nous interpelle’’.
APS

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *