30% DE VOLS AIR FRANCE DÈS JUILLET ?

Air France estime pouvoir assurer 30% de ses vols à partir de juillet, Dakar, Abidjan et Cotonou en feront partie

La compagnie aérienne française juge que, selon son scénario de reprise progressive d’activité, son programme de vols, limité aujourd’hui à moins de 5% de ses capacités, devrait passer à 30% en juillet.
Air France envisage la reprise de son activité. Selon BFMTV, la compagnie aérienne travaille sur un scénario de reprise très progressive de ses vols. Dès le lundi 11 mai, la compagnie nationale va augmenter le nombre de liaisons entre Paris et les trois aéroports de l’Hexagone qu’elle continue à desservir en dépit du confinement : Nice, Toulouse et Marseille. D’autres aéroports du pays devraient ensuite être peu à peu à nouveau desservis depuis Paris.
Toutefois, selon les informations de BFMTV, c’est à partir du mois de juillet qu’Air France entend véritablement redémarrer son activité. Le programme de vols de la compagnie aérienne, limité aujourd’hui à moins de 5% de ses capacités, doit en effet passer à 30% à compter du mois de juillet. Une hypothèse qui se base sur une réouverture de certaines frontières, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union européenne.
Une quinzaine de destinations européennes actuellement desservies
Pour rappel, le nombre de passagers transportés par la compagnie s’est effondré de 56,6% en mars, par rapport à la même période il y a un an. En cause : l’expansion mondiale du coronavirus. Aujourd’hui, Air France assure une activité minimale en Europe avec une quinzaine de destinations desservies à raison de quelques vols par semaine.
Hors des frontières européennes, une toute petite partie de ses avions long-courriers continuent de relier Paris à quelques grandes métropoles (New York, Los Angeles, Montréal, Mexico, Rio de Janeiro, Sao Paulo et Tokyo) ainsi qu’à trois villes de son réseau africain (Dakar, Cotonou et Abidjan). Une continuité minimum de vols internationaux destinée à poursuivre le rapatriement des Français bloqués à l’étranger pendant le confinement.
Zale NDIAYE/dakar-echo.com

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Eddy dit :

    Air France pas très sympa pour rapatrier les gens, 1500 euros pour un vol sec Dakar Paris… Profitons de la misère ds gens est leur devise, pas de petits profits, tt est bon.

  2. Luc dit :

    A vélo, c’est moins cher !

  3. DNR dit :

    Ha bon! 1500€!! J’ai plusieurs amis qui sont rentrés depuis que Air France effectue des vols de rapatriement et à chaque fois ils ont payé aux environs de 700€. Par contre l’un d’entre-eux a failli payer plus’de 1500€ par une agence!! Alors a vous de ne pas vous faire arnaquer. Au fait, où sont passer vos compagnies low-cost par lesquelles vous êtes venues?? Heureusement encore qu’Air France est là !!

    • Je suis désolé, on appelle pas ça des vols de rapatriement si on doit faire payer les passagers ,au vu des salaires mirobolant des pilotes de lignes à rester chez soi

      • Galips dit :

        Pourquoi serait ce au contribuable de supporter le coût du voyage ?

      • Maguet dit :

        Les salaires des pilotes ne sont pour presque rien dans le tarif du billet ; le Boeing 777-300ER, le type d’avion habituellement utilisé par Air France vers Dakar, brûle 7 tonnes de kérosène par heure, même avec le pétrole en baisse c’est toujours un montant considérable. Et chacun de ces avions coûtait environ 250 millions de dollars au moment de la commande par AF, ce qui doit s’amortiser sur la durée d’exploitation.

        De toute façon, les salaires élevés des pilotes sont justifiés, c’est un métier exigeant et ils portent une grande responsabilité ; ils ne peuvent pas se tirer d’affaire aussi facilement que certains politiciens et gérants d’entreprises. Si les investigateurs d’accidents concluent à une erreur de pilotage (comme pour le vol Rio-Paris en 2009), ils doivent vivre avec la culpabilité, ou bien elle retombe sur leurs familles ou si les pilotes sont morts eux-mêmes.

        Enfin, quand on doit faire un voyage de dernière minute pour une destination précise, cela peut toujours être cher, rapatriement ou pas, même si vous voulez rentrer de vacances plus tôt que prévu pour autres raisons.

  4. Stephane dit :

    Je ne comprendrai pas que les rapatriement se transforme en assistanat.Mais 1500€ c’est du vol

  5. bill dit :

    Peut-être que les avions sont vides à l’aller. Ceci explique cela. Et bien sûr, la base de l’économie : l’offre et la demande, ce qui est rare est cher.

  6. DNR dit :

    Je me répète. Air France facture le vol aux environs de 700€. Plusieurs fois vérifié. Ceux qui payent plus cher se font arnaquer par les agences de voyage peu scrupuleuses.

  7. ivan dit :

    Les avions sont pleins (Boeing Drealiner 460 places) et je confirme le prix de 700 euros pour le vol, c’est ce que viennent de payer 2 amis que j’ai été cherché à Roissy. Quant à ne pas faire payer les passagers … pour quelle raison … Est ce au contribuable de payer un retour de villégiature ou de résidence prolongée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :