RÉSULTAT DE LA POLLUTION, LES ALGUES REVIENNENT

BANGO : dangereuse propagation des plantes envahissantes

Une nouvelle eutrophisation guette la prise BANGO qui alimente Saint-Louis en eau potable. Des plantes envahissantes peuplent le fond marin du Mboubène depuis son amont. Les craintes des pêcheurs sont vives.
Ils redoutent une tuerie massive de poissons et la réapparition de cas de bilharziose, si les vannes de l’ouvrage de BANGO ne sont pas activités. Les conséquences seraient désastreuses sur leurs activités.
Depuis la pollution de l’axe hydraulique évoqué à travers nos colonnes, l’année dernière, des travaux de faucardage ont été menés. Ils avaient permis de redonner de la vie à ce riche écosystème. Le suivi n’étant pas assuré, la menace sanitaire et écologique ressurgit.
NDARINFO.COM

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Xx dit :

    « Le suivi n’étant pas assuré, la menace sanitaire et écologique ressurgit » ! Pas de suivi, c’est là l’un des problèmes majeurs du Sénégal, dans tous les domaines.

  2. Tiocan dit :

    Vu la saleté et la pollution à St Louis, l’état et l’absence de maintenance sur les différents réseaux ( eau potable et eaux usées ) il est miraculeux qu’il n’y ai pas plus d’épidémies et de maladies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :