JUSTICE DIVINE POUR UN CHEF RELIGIEUX CONTESTÉ

le guide religieux Cheikh Béthio Thioune est décédé

Condamné lundi 6 mai par contumace à dix ans de travaux forcés suite aux assassinats en 2012 de deux de ses disciples, le guide religieux sénégalais Cheikh Béthio Thioune est mort mardi en France où il était soigné. Sa famille estimait que sa détention provisoire durant dix mois en 2012 l’avait empêché de se soigner.
Agé de 81 ans, Cheikh Béthio Thioune est décédé à 17 heures, heure de Paris, ce mardi 7 mai des suites d’une longue maladie à l’hôpital de Bordeaux où il était soigné.
L’information a été confirmée par la famille du guide religieux, notamment par son fils aîné. Serigne Saliou Thioune Gueule Tapée s’était déjà exprimé lundi, quelques heures après la condamnation de son père à 10 ans de travaux forcés et il estimait que la justice était responsable de ses problèmes de santé.
« Je suis d’autant plus indigné par le fait que la situation sanitaire du marabout actuellement est une résultante directe de son incarcération pendant une longue période durant laquelle il a raté des rendez-vous médicaux cruciaux pour sa vie », avait-il déclaré.
Cheikh Béthio Thioune était l’un des guides religieux les plus puissants de la confrérie mouride, mais également instituteur, intellectuel passé par l’Ecole nationale d’administration. Très proche et soutien important également de l’ex-président Abdoulaye Wade, sa vie a basculé avec les assassinats de deux de ses disciples dans sa maison de Mbour en 2012. Une affaire qui a abouti ce lundi à sa condamnation par contumace à 10 ans de travaux forcés.
La famille de Cheikh Béthio Thioune indique vouloir ramener le plus rapidement possible sa dépouille pour organiser les funérailles.
RFI

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. le chaman dit :

    Laissons le tranquille, Il est déjà en enfer. Brebis égaré sur le chemin des hommes.

  2. issa gibb dit :

    L’ogre thiantacoune est mort ! … Pas de paix à son âme ! Dieu le fait déjà brûler en enfer pour l’éternité…
    Sa seule religiosité a été : « Tout pour ma gueule, moi et ma famille » en tenant ses débiles fidèles thiantacounes dans l’ignorance et l’obscurantisme…
    c’est ancien fonctionnaire devenu cheikh pour avoir été le lèche-cul du 5°khalife mouride Saliou (1915-2007), khalife de 1990-2007 et 8ème fils d’Ahmadou Bamba…
    Un ogre avec ses 7 femmes, ses 7 voitures de luxe et ses 7 maisons volées au peuple, avec un fils avocat aussi véreux que lui pour déposséder des terrains aux mairies et aux pauvres gens…
    Un chef religieux qui a lâché ses hordes thiantacounes sur Dakar en 2012 avec des millions de dégâts…
    Un assassin qui a commandité un combat à mort de 2 de ses fidèles imbéciles et qui a essayé de les enterrer en cachette, condamné pour cela par la Justice, à 10 ans de travaux forcés par contumace…
    Et il a trouvé le moyen, d’aller se planquer en France, pour se faire soit disant soigner. Hypocrise quand tu nous tient… Malade l’ogre ??? On le retrouve en 2016, entrain de danser dans une mosquée Serigne Touba à Détroit aux Etats Unis, à chaque fois que ses fidèles débiles lui donnaient une poignée des billets de dollars verts en marchant « à genoux » vers lui pour lui offrir . Dans une vidéo qui a fait le buzz sur internet et qui lui a voulu une sacrée remontée de bretelles par les chefs mourides : Bass Abdou Khadre Mbacké (porte-parole mouride) et Mor Mbacké Moutarda (relations extérieures et moralité mouride) à son retour au Sénégal…
    En veilleuse depuis ce cirque américain, l’ogre ne s’est fait plus beaucoup entendre, sauf qu’il ordonne à ses fidèles thiantacounes en 2018 de ne plus porter sur eux, des objets, colliers ou teeshirts à son effigie ???
    Et on apprend qu’il vient de mourir, dans un hôpital à Bordeaux en France, pays dont on apprend la haine dans les daaras thiantacounes… Re-Hypocrisie quand tu nous tient !
    Comme dit au dessus, cette ordure humaine brûle déjà en enfer. Un riche ecroc religieux sénégalais, bouc égaré sur le chemin des hommes, il n’en demeure pas moins qu’il est l’antithèse de la bienveillance et la douceur de l’Islam dans la pensée et l’enseignement de Serigne Touba… Chercher l’erreur !
    J’ai rencontré l’ogre au Sénégal et j’ai assisté une fois, à un de ses meetings de sermon et propagande pseudo-religieuse aux foules, toujours dans l’obscurantisme rétrograde, la peur et les punitions divines comme seule issue, de la vraie merde religieuse…
    Ma tristesse, a été de constater qu’il avait l’admiration des jeunes sénégalais, les adolescents en particulier ??? Mais en grattant un peu, c’est sa réussite et sa richesse qui épatait les jeunes, pas la véracité de sa foi dont il en avait rien à foutre : Les khalis priment sur la religion quoiqu’on en dise au Sénégal où on va jusqu’à tolérer que les escrocs religieux en profitent pour mettre des enfants talibés en esclavage, pour faire du fric…
    Ses funérailles au Sénégal vont sans aucun doute, être encore son dernier cirque hypocrite, l’indifférence serait pourtant de mise : Il n’est pas un exemple de religiosité et encore moins de dignité humaine.
    Que sa famille grasse et gavée sur les dos des sénégalais, se fasse pour une fois, humble et discrète : lui rendre hommage appuyé, serait comme si en France, on faisait un hommage national à l’assassin Merad !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :