L’ÉTAT TENTE DE GÉRER LES HAUSSES DE PRIX

La somme XXL déboursée par l’État pour lutter contre la hausse des prix

L’État du Sénégal a mis une forte somme d’argent pour éviter une flambée des prix des denrées alimentaires. L’annonce a été faite, ce lundi 11 avril, par Abdoulaye Daouda Diallo qui a donné les détails de cet investissement à l’Assemblée nationale.

Le gouvernement du Sénégal a décaissé pas moins de 557 milliards de francs Cfa. Ce, pour éviter une hausse généralisée des prix, selon Lequotidien. Un investissement fait dans le but d’apporter une riposte efficace à la guerre en Ukraine qui a porté un coup à l’économie sénégalaise

Le ministre des Finances et du budget d’expliquer : « Les prix ont augmenté partout dans le monde. Le président de la République a demandé qu’on allège tout ce qui est en notre possible. Avec la crise en Ukraine, on a assisté à une hausse généralisée. Avec le budget 2022, les prévisions ont été faites sur la base du baril de pétrole à 75 dollars. A un moment, il a coûté 105 dollars. Nous avons été obligés de supporter cette hausse. C’est pourquoi, les prix sont restés en l’état ».

C’est du moins la réponse qu’Abdoulaye Daouda Diallo a servi au député Serigne Bara Doly qui ne « comprend pas que certaines denrées, qui transitent par le Port de Dakar pour rallier le Mali, soient plus chères au Sénégal ».

A en croire le ministre des Finances, « l’Etat a renoncé à 50 milliards de de francs Cfa de taxe. Rien que pour l’énergie, c’est 300 milliards, le cas échéant les prix allaient connaître une augmentation comprise entre 300 et 500 francs Cfa. Certains produits ont été totalement défiscalisés. On a été obligés de subventionner le sucre, la farine. Cette subvention a coûté 150 milliards. Au total, ce sont 557 milliards de francs Cfa qu’on a déboursé pour supporter cette hausse des prix ».

Barry Souleymane / senenews.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Stephane dit :

    Une grande part du budget de nombreuses familles Sénégalaises est consacrée à l’alimentaire ,comment vont-elles s’en sortir ??

  2. Le chaman dit :

    Il y aura toujours de l’argent pour étaler sa foi pendant le ramadan, dépenser généreusement pour la Korité et se ruiner pour un mois plus tard, la Tabaski, ses moutons hors de prix, ses gardes robes renouvelées sans compter, aller, soyons optimiste. Puisque qu’on me dit que Dieu va y pourvoir.

  3. Ivan dit :

    Les Russes sont en train de détruire l’agriculture en Ukraine ainsi que toutes les infrastructures de stockage des céréales afin de mettre à genoux l’économie ukrainienne. Il y aura très peu de production de blé cette année dans un pays qui est un des principaux fournisseurs de l’Afrique. Il faut s’attendre à une crise alimentaire dans les mois qui viennent.

  4. Stephane dit :

    La France peut produire du blé les prochaines décennies, mais elle devra se fournir en intrant chez Proutine et envoyer promener Macron et les eurocrates

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :