LA SANTÉ EN GRÈVE

Mbour – Grève des travailleurs de la santé : Les 35 postes du centre de santé à l’arrêt

La grève des travailleurs de la santé du district sanitaire de Mbour a lourdement impacté les 35 postes de santé que couvre le centre de santé de Mbour. Les patients éprouvent d’énormes difficultés pour se faire soigner. Venus en masse se soigner hier, ils étaient obligés d’aller voir ailleurs à cause de ce mouvement d’humeur.

Les travailleurs de la santé, regroupés au sein de And gueusseum, ont remis ça hier. En sit-in devant le centre de santé de Mbour pour dérouler leur troisième plan d’actions, Dame Seck, le Secrétaire général la sous-section de l’Unsas du district sanitaire de Mbour, salue le succès du mouvement : «L’évaluation des 72h de grève a montré que les 35 postes que compte le district étaient fermés et le centre de santé au ralenti, avec service minimum et respect des urgences. Face à une telle mobilisation, nous tenons à féliciter tous les camarades pour cet engagement sans faille dans cette noble cause qui est un combat pour la liberté.» Il ajoute : «Les camarades ont tous compris que l’heure de la conquête d’un mieux-être pour les personnels de santé, techniciens supérieurs de santé, infirmiers, sages-femmes, assistants infirmiers, Asc et autre personnel de soutien, a sonné. L’amélioration des conditions des travailleurs de la santé est devenue une obligation.»
Interpellé sur la souffrance des patients durant ces trois jours de grève, Dame Seck reconnaît qu’ils ont été éprouvés. Mais, il met toute la responsabilité sur le dos de l’Etat. «Nous leur disons que nous compatissons, mais devant un Etat qui a des priorités plus importantes que l’offre de soins aux populations, nous avons hélas un seul choix : la lutte. La lutte pour un traitement équitable face à un gouvernement qui fait dans le dilatoire et qui est le seul responsable de la situation qui prévaut actuellement dans notre secteur. Nous vous exhortons à mieux nous comprendre car comme le dit l’adage, à l’impossible nul n’est tenu», admet Dame Seck. En attendant la résolution de la question, les nombreux patients qui ont fait la queue hier au centre de santé pour se soigner, ont dû rebrousser chemin à cause du sit-in de ces travailleurs de la santé en grève pour réclamer une équité dans leur traitement, comme les autres agents de la Fonction publique.

abciss@lequotidien.sn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *