BRÈCHE DE St LOUIS: UN SCANDALE DEPUIS A.WADE

Failles du projet de dragage de la brèche : la société hollandaise « Van Oord » avait alerté

Malgré les 7 milliards FCFA dépensés par l’Etat du Senegal pour draguer la brèche de Saint-Louis, des pêcheurs continuent de mourir dans l’océan. Une lettre alerte du 09 juin 2020 de Mark William Reolofs, directeur de l’entreprise hollandaise « Van Oord » soumissionnaire au projet et le DAO de la DCMP du 23 juin 2020 avait pourtant dévoilent les failles dans l’appel d’offres, renseigne Dakar Time dans sa livraison de ce matin.

Les plus grosses erreur de la DCMP ont été la proposition de «la suppression du dragage d’entretien, le dragage du chenal à une profondeur de 3,5 mètres en lieu et place de cette initiale de 4,5 mètres et la réduction du volume à draguer au niveau de la zone du chenal, indique le journal.

Aujourd’hui, le problème reste entier. La crainte est vive. La semaine dernière, deux pêcheurs y ont perdu et deux autres ont été portés disparus.

ndarinfo.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Diclo dit :

    Hélas comme souvent travaux minimisés au détriment de vies humaines et dégradation de lieux qui devraient être entretenus systématiquement .
    Ici le danger semble ne pas exister routes, mer, etc. DÉSOLANT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :