RIFIFI EN CASAMANCE

l’armée derrière les tirs en Casamance selon la presse

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 85

Ce mardi 26 janvier, des tirs auraient été entendus par les populations de la Casamance. Cette région du Sénégal est en proie à une mini-rebellion depuis de nombreuses années. Mais cette dernière décennie, la rebellion a été on ne peut plus discret avec les négociations des pouvoirs en place.
Ce 26 janvier, des tirs ont été entendus dans la région. Une situation qui a créé la panique dans la région de Ziguinchor. Comme le rapporte la presse, des tirs à l’arme lourde ont été effectués dans la matinée de ce mardi aux environs de 7h près de la frontière sénégalo-bissau-guinéenne. D’après les dernières nouvelles, des groupes armés empêcheraient depuis quelque temps le retour des paisibles populations de leur exil. Une situation qui a poussé l’armée sénégalaise à réagir ce matin.
Les tirs entendus seraient aux dernières nouvelles des tirs de sommation de l’armée pour repousser ou décourager une éventuelle intervention des groupes rebelles contre les populations. Plus de peur que de mal à en croire la presse sénégalaise.
Simon Poty/lanouvelletribune.info

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. trevidic dit :

    En conclusion la mallette qui contient des espèces serait plus efficace que la troupe ….
    pour calmer le jeu vis à vis des « groupes armées qui empecheraient depuis quelques temps (à en lire le texte) le retour des paisibles populations de l’exil »
    Voyez vous la différence entre le mouvement dit » indépendantiste et les « pirates »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :