VIVE LE PONT SENEGAMBIA BRIDGE

​DAKAR – ZIGUINCHOR : 4 HEURES PAR LA ROUTE

Avant le 19 Février 2018, pour se rendre à Ziguinchor, à partir de Dakar, exigeait un mental d’acier. En effet, il fallait faire entre Fatick et Keur Ayip (poste frontalier) au moins 5 heures sur des très routes chaotiques. Après cette phase il faut faire face aux affres du bac de Faraféni.
Certaines personnes avaient fini de qualifier ce tronçon, long seulement d’un demi kilomètre , de ‘’SIRATE’’. La durée minimale pour passer d’une rive à l’autre était d’au moins 6heures si vous ne négociez pas. La règle du « first in first out » est totalement méconnue dans ce lieu qui avait des allures de no man’s land.
Que de frustrations ressenties par les voyageurs ; que d’épreuves insoutenables à vivre qui se transforment en supplice les veilles de fêtes.
Le 19 Février 2018, le Président Macky SALL s’est rendu à Nioro du rip, pour inaugurer la route Dinguiraye-Nioro-Keur Ayip couvrant une distance de 75 km, pour un coût estimé à environ 22 milliards.
Le même jour, il a coupé le ruban pour mettre fin au calvaire des usagers de la route Fatick- Kaolack longue de 42 Km pour un montant de 17 milliards.
Faisant sienne la pensée de Daniel Burnham : je le cite «ne faites pas de petits plans, ils sont incapables de vous pousser à l’action», le Président Macky SALL se lance dans le titanesque projet de construction du pont sur le fleuve Gambie. Grâce à l’engagement du Président Adama Barro et l’accompagnement de la BAD, ce rêve est devenu une réalité ici à Farafeni. Un pont magistral surplombe le fleuve. (Photo)
Ne voulant pas s’arrêter en si bon chemin, le Président SALL lance les travaux de l’autoroute Mbour -Fatick-Kaolack.(photo).
Ainsi, il sera possible de quitter Dakar ‪à 8h‬ et arriver à Ziguinchor ‪à 12h , ‬faire son shopping, manger avant de reprendre la route ‪à 17h‬ pour revenir à Dakar à 21h.
Le mathématicien aurait dit: la fonction TRANSPORT DAKAR – ZIGUINCHOR est définie, continue et dérivable sur l’intervalle Gambie-Sénégal.
Un vent de paix, de développement, de sécurité, d’échanges et de prospérité souffle sur cet axe.
Abdoulaye DIATTA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *