19000 ÉTUDIANTS DANS DES UNIVERSITÉS FRANÇAISES

Campus France a reçu 19.000 étudiants en 2018

L’ambassadeur de la France au Sénégal, Christophe Bigot, a affirmé jeudi soir à Dakar que la plateforme française de recrutement d’étudiants étrangers dans les universités françaises, Campus France, a enregistré cette année 19.000 demandes, soit 35% de plus qu’en 2017.
« Nous avons reçu cette année 19.000 étudiants soit 35% de plus que l’an dernier. J’espère qu’ainsi, avec l’aide de CampusFrance et du consulat, nous atteindrons vite l’objectif que j’avais fixé à mon arrivée, il y a deux ans : 5000 nouveaux étudiants sénégalais par an en France, contre environ 2000 à l’époque », a soutenu le diplomate au cours de la réception organisée dans sa résidence dans le cadre des préparatifs de la fête nationale de son pays, prévue le samedi 14 juillet prochain.
La France souhaite « accueillir plus d’étudiants sénégalais. (A cet effet d’ailleurs), le nouvel espace CampusFrance vient de s’ouvrir avenue Cheikh Anta Diop en face de l’UCAD », a indiqué M. Bigot, rappelant par ailleurs le projet de Campus universitaire franco-sénégalais de Diamniadio qui a été « l’une des annonces phares » de la dernière visite du président français Emmanuel Macron au Sénégal.
Cependant, « ces jeunes doivent revenir au Sénégal pour participer à la construction de leur pays », a ajouté le diplomate.
Il précise que cela est « l’objet de la plateforme numérique France Alumni Senegal (avec « déjà 7000 inscrits ») qui a été lancée (pour) permettre aux anciens élèves de France, de Sciences-po, d’Assas, de Polytechnique, de Saint-Cyr, d’HEC, de l’Agro de se retrouver, de trouver des offres d’emploi ».
« Comme l’a indiqué le président Emmanuel Macron : tous les anciens élèves de France doivent pouvoir bénéficier d’un visa de circulation, leur permettant de faire des allers-retours, autant qu’ils le souhaitent, entre la France et leur pays », a estimé Christophe Bigot, vantant au passage les mérites de cette « jeunesse volontaire, créative, ardente, prometteuse ».
apanews.net/seneweb.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. eddy dit :

    Et beaucoup de nos jeunes n’ont pas d’affectation,manque de place!!!!c’est vraiment du n’importe quoi…

  2. issa gibb dit :

    C’est qui, qui va payer tout çà ! Mr l’Ambassadeur Bigot ??? L’Etat Sénégalais ou l’Etat Sénégalais ou les 2 ???
    Pour rappel, le Président Macron, votre patron a :
    – Baisser les APL (Aide Pour le Logement) de 5 €uros pour mois pour les étudiants français pauvres.
    – Instaurer un système de privilèges pour choisir (au mérite ???) les étudiants pour entrer par filières dans les Universités
    – Il y a près de 25 000 étudiants français qui n’ont pas encore d’affection ou trouver une place à l’Université
    Sans parler des retraités français, des chômeurs français qui dégustent en France
    Et les classes moyennes et pauvres qui se paupérisent de plus en plus en France…
    Et un activisme anti-migratoire qui favorise des partis ultras qui mettent en danger la paix sociale du pays
    Monsieur Bigot, c’est 19 000 sénégalais étudiants en France… Vous allez les mettre où ??? Avec quel pognon ???
    Il y a aussi une jeunesse volontaire, créative, ardente , prometteuse… et prioritaire en France ! Y’a pas photo
    Envoyer des professeurs français dans les Universités Sénégalaises, çà ne couterait pas moins cher ???
    Pour le même Résultat !… Avec le risque en moins, qu’ils ne restent pas en France, après les études…
    Comme c’est à 98 % le cas ! Et le regroupement familial fera le reste…
    Merci, Monsieur Bigot de vous occuper bien de la France !

  3. Stephane dit :

    Ces énarques je me demande toujours pour qui ils roulent ?

  4. eddy dit :

    Mr Bigot je sais bien que vs avez la belle vie au Sénégal,mais n’oubliez pas que ce sont les Français qui vs offre cette vie là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :